REFLEXION

HOMMAGE A MOHAMED BOUDIA : Le moudjahid qui a été assassiné par le Mossad



La mémoire de Mohamed Boudia, l’homme de théâtre algérien qui a milité aussi bien pour la cause de son pays que pour celle du peuple palestinien, a été honorée dimanche lors d’une rencontre.Pour faire sortir des oubliettes le parcours de cet homme d’action et de réflexion assassiné le 28 juin 1973 à Paris dans un attentat perpétré par les services secrets israéliens, l’association « Ouled El-houma » à organisé au café « Soustara » au coeur de la Casbah, une rencontre ayant réuni notamment des compagnons et des membres de la famille du défunt qui ont évoqué à l’occasion ses oeuvres, ses qualités morales et son dévouement pour les causes justes.Pour le président de l’association, M. Abderrahmane Bergui, cette rencontre organisée à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la journée du Moudjahid et du congrès de la Soummam, se veut une évocation de ceux qui se sont sacrifiés pour l’indépendance de l’Algérie et en faveur de la culture et de l’identité nationales. Il a appelé à cette occasion à réhabiliter cette personnalité nationale en tant que martyr.Mohamed Boudia (1932-1973) était un militant, un dramaturge et un journaliste algérien natif (1932) de Bab Djedid (Haute Casbah) où il a été influencé par le courant nationaliste avant de s’intéresser au théâtre qui le conduira à rejoindre le Centre régional des arts dramatiques.En 1954, après le déclenchement de la guerre de Libération nationale, Mohamed Boudia se rend en France où il rejoint la Fédération du Front de libération nationale(FLN). Il participe à plusieurs opérations de Fidayine.En 1956, il est blessé dans l’une d’entre elles. Sa plus célèbre opération reste l’attentat à l’explosif contre un pipeline à Marseille le 25 août 1958 et qui lui a valu d’être arrêté et condamné à 20 ans de prison.En1963, il devient directeur du Théâtre national, le premier théâtre créé en Algérie après l’Indépendance.Il fonde ensuite les journaux « Novembre » et « Alger ce soir ».Mohamed Boudia a également milité dans les rangs du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).Son lien direct avec la cause palestinienne a été établi à Cuba lors de sa rencontre avec Wadie Haddad, responsable militaire du FPLP. Suite à cette rencontre, il décide de mettre son expérience acquise pendant la guerre algérienne au service de la lutte palestinienne.Mohamed Boudia est assassiné en 1973 à Paris dans un attentat perpétré par les services secrets israéliens.

Réflexion
Vendredi 26 Août 2011 - 11:04
Lu 544 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+