REFLEXION

HAUSSE DES SALAIRES DES PARLEMENTAIRES : Messieurs les députés, vous n'êtes jamais les derniers à vous servir !

La campagne politique que mènent certains députés auprès de leurs collègues des autres partis pour arracher un statut de député équivalent au statut d’un ministre ou peut-être plus afin d’assurer une retraite de rêve, commence à dégager des odeurs puantes. Mis sous les feux de la presse et des internautes depuis quelques jours, les députés tentent de se renvoyer la balle !



Alors que le  député perçoit un salaire net de près de 27 millions de cts  par mois et celui qui assume des responsabilités perçoit une indemnité qui atteint  20% du salaire, soit 5,4 millions de cts de plus, il est toujours insuffisant pour certains députés? Mais font-ils correctement leur travail  pour demander plus ? Voir certains d’entre eux absents à longueur d’année et qui n’assistent pas aux travaux de l’assemblée, et les autres reconvertis en entrepreneurs qui font pression sur les responsables locaux pour servir leurs intérêts, je pense qu’ils sont triplement gratifiés. Ces députés qui chauffent leurs chaises à l'APN pour un salaire qui dépasse de loin les efforts de leurs cerveaux devraient avoir honte et se taire jusqu'à la fin de leur mandat, ou leur éjection si le président de la République décide des législatives anticipées.
Concernant les promesses de la majorité des députés d’ouvrir des permanences dans leurs wilayas pour se rapprocher de leurs électeurs - à part quelques  députés qui ont tenu leur engagement- la majorité des élus nationaux n’ont pas concrétisé ce ‘’vœu de citoyen’’ tant convoité par la population, alors qu’il est défini par la loi .C’est évident pour les uns que c’est un outil pour se casser la tête à régler les problèmes des citoyens et une gêne pour les autres qui craignent le rapprochement avec leurs concitoyens.
Ces élus de peuples qui demandent davantage de privilèges, ne sont jamais là quand le pauvre citoyen a besoin d’eux ; combien d’événements malheureux ont frappé leurs wilayas : des inondations, des familles expulsées, des incidents et des accidents mortels, un développement au point mort  et même dans les circonstances heureuses, ils sont  aux abonnés absents. Mais, quand il s’agit, de la ‘’MGHAFRA’’ du wali, où un déjeuner en l’honneur d’un ministre ou des funérailles d’un proche d’une personnalité importante, ils sont les premiers à prendre place.
En plus de la manne de près de 33millions de cts par mois, indemnités inclues  et la prime de logement qui est de près de 7 millions de cts, lrégime de retraitetrès avantageux : Un député qui accomplit deux mandats successifs peut bénéficier d’une retraite de cadre supérieur de l’Etat, avec un salaire de 32 millions de cts par mois… Voilà pourquoi  les députés  en fin de mandat ne lâchent leurs chaises qu’en second mandat.. !

 

Riad
Lundi 8 Décembre 2014 - 10:49
Lu 348 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+