REFLEXION

HAUSSE DES PRIX DU FONCIER : Une étude est en cours pour baisser les prix du M²

Suite aux plaintes et aux contestations des propriétaires de logements et de biens acquis auprès de l’agence foncière, après la hausse du prix du mètre carré, plusieurs mesures ont été prises par les services concernés.



Une étude est actuellement en cours pour revoir les prix du mètre carré, selon M. Hannaoui, directeur de l’agence foncière. «Le dossier est actuellement entre les mains du conseil administratif pour étudier les doléances des acquéreurs concernant la révision des prix du foncier. Des mesures seront prises dans le cadre réglementaire», a-t-affirmé. Selon certains acquéreurs, l’agence foncière impose aux citoyens de payer au prix d’aujourd’hui des logements achetés il y a une vingtaine d’années. Un vide juridique au niveau des procédures de régularisation des actes de propriété est aussi dénoncé par ces derniers. Le problème touche particulièrement ceux qui ont acquis leurs biens auprès de tierces personnes. Ces biens ont été vendus par désistement en troisième, voire en quatrième main, alors que la loi relative à la régularisation stipule que l’acte de propriété doit être délivré au nom du premier acquéreur. Le même responsable a souligné que «ce  problème concerne près de 2 090 dossiers». M. Hanaoui a tenu à rassurer que des solutions seront trouvées pour régulariser cette situation en collaboration avec les services des Domaines et les services communaux. Depuis environ  deux années, une intense activité visant la régularisation des actes fonciers est constatée au niveau des communes de la wilaya d’Oran, de l’Agence foncière et des Domaines. Le problème d’absence des actes de propriété, dont souffre, depuis plusieurs années, une grande partie de la population résidant dans les différentes localités de la wilaya, a été maintes fois abordé par le premier responsable de l’exécutif. Le wali a déclaré dernièrement que  «des mesures seront prises en coordination avec les services concernés pour traiter ce dossier  et permettre aux citoyens d’avoir leurs actes de propriété». Le wali s’est engagé à prendre en charge le dossier et «trouver des solutions afin de soulager les citoyens concernés».

Medjadji H
Mercredi 11 Décembre 2013 - 00:00
Lu 161 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+