REFLEXION

HASSI MAMECHE : Les coupures de courant font jaser la population

Tout le monde sait qu’en été, particulièrement, la demande en courant est très importante mais certaines Daïras sont particulièrement affectées et les citoyens de « Hassi Mamèche », entre autre, crient leur colère, haut et fort mais il n’y a pas de retour d’écho. Les habitants veulent un « courant relativement stable et acceptable » et leur quotidien est devenu synonyme de misère et de supplice. Ne savent –ils pas que les citoyens sont à bouts de nerfs ! Que font les services techniques de la Sonelgaz, pour remédier en urgence ? Ce problème risque d’avoir des suites fâcheuses car il a trop duré.



Les excuses habituelles ressassées et redondantes que donne l’organisme de la Sonelgaz sont dépassées et les citoyens lancent un appel pressant en direction du Wali pour intervenir puisque personne ne vient apporter une quelconque solution acceptable à la situation déplorable. La Commune de Hassi Mamèche et ses environs sont en état de détresse. Ras le bol de ces coupures intempestives de courant. Un citoyen, digne de foi et bien connu de sagesse et crédibilité affirme, mordicus ce qui suit : « J’en ai eu ma claque aujourd’hui de Facebook, j’en ai eu ma claque de Internet, j’en ai eu ma claque de Hassi  Mamèche et de ses coupures de courants, il est 23h45, on est à la 19eme coupure depuis ce matin, 12eme depuis 14h. Impossible de s’organiser, impossible d’avoir un plan de travail, impossible de rédiger pendant plus d’1/4h. Si votre micro n’est pas branché sur un onduleur qui vous permet de sauvegarder votre travail, imaginer un peu les dégâts, vous passerez toute votre chienne de vie à refaire la même lettre. Vous vieillirez en refaisant la même lettre. Vous passez votre temps à sauvegarder et à éteindre l’onduleur. Et quand le courant revient il faut attendre 5 à 10 minutes pour que la connexion revienne, parce que même la poste est privée d’électricité. On a entendu dire à la radio qu’avant fin mai tout sera réglé, on a été tous content. Ils y a ceux qui ont remisé leur groupe électrogène et qui ont utilisé le local qu’il occupait pour en faire une cuisine ou des toilettes supplémentaires à la maison en cas où il y a des cousins qui viennent passer quelques jours pour ne pas qu’ils fassent la queue devant les seuls WC de service. Il y a ceux qui étaient plus avisés qui ont à peine démonté le branchement électrique et maintenant ils sont en train de le refaire, et il y a ceux qui étaient plus sceptiques et plus réfléchis qui n’ont rien fait en entendant le nouvelle mais même ces derniers négligent de démarrer leur groupe vu la répétition et la succession des coupures ».  Et puis il continue d’ajouter que : « ces coupures ce n’est pas des pannes de courant, non loin de là, si c’était des pannes de courants on serait ravi nous à Hassi Mamèche, on applaudirait même, parce qu’on sait que le problème va être peut être réglé définitivement. C’est ça le courant à Hassi Mamèche et on est à la moitié d'Août… »  Nombreux sont les citoyens qui déclarent avoir  marre de ces coupures récurrentes qui empêchent de s'organiser convenablement, 15 à 20 coupures  au cours de 24 heures, et  le seuil de tolérance vient d’être dépassé car il est inacceptable disent certains que  c'est toujours aux citoyens de payer  pour la « médiocrité et l’incompétence »  de ceux qui ne savent dire, seul mot, à savoir : « surconsommation » oubliant que nous sommes en 2016 . L’incapacité de la Sonelgaz de régler ce problème qui dure depuis des années une fois pour toute  met tout le monde au pied du mur pour que  « clients et fournisseurs»  pour que chacun soit obligé de prendre ses responsabilités conformément à la loi qui doit être appliquée  avec rigueur. Autrement dit, ceci appelle  une donnée fondamentale de « droit et de devoir » qui est la suivante : Quelles sont les mesures qui vont être prises pour les dommages et l'indemnisation des dégâts occasionnés sur les appareils, suite à ces coupures récurrentes. Les victimes de dégâts causés suite aux coupures songeraient –elles à se constituer partie civile pour ester en justice Sonelgaz qui est une entreprise économique ? Dans un « Etat de droit » qui se respecte, pareille action serait une affaire de principe à faire valoir par un acte de citoyenneté .Sinon, est-il envisageable émigrer dans une autre localité et déserter Hassi Mamèche, puisqu’elle est devenue une commune invivable, par les temps qui courent. Il faut préciser que ces coupures n'arrivent pas qu'en Eté mais, elles se répètent à longueur d'année, contrairement à ce qui se répète par la Sonelgaz à l’opinion publique qui ne croit plus en cet organisme national gigantesque.

Younes
Vendredi 12 Août 2016 - 16:28
Lu 108 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+