REFLEXION

HASSI EL GHELLA – AIN TEMOUCHENT : Les habitants de « Sidi Hamadouche » réclament un quota de logements ruraux



Par une lettre dont le journal a reçu une copie, les habitants du douar « Sidi Hamadouche »,  distant de 03 kilomètres du chef-lieu de la commune de Hassi-El-Ghella, relevant administrativement de la daïra d’El-Amria, adressée aux autorités locales de la wilaya, font état que leur localité rurale est « hors champ »  en raison de l’absence et le silence des autorités locales quant à la prise de décision tendant à la solution de leurs préoccupations. La lettre fait état que la préoccupation majeure est le problème du logement, et demandent un projet de logements rentrant dans le cadre de la résorption précaire, car, selon les pétitionnaires, la majorité des habitations actuelles datent de l’ère coloniale, et sont précaires en ajoutant que leur douar n’a bénéficié que d’un  maigre quota de logements ruraux et n’ont pas encore été achevés depuis 02 ans. Ils ajoutent dans cette  pétition collective que le cadre de vie se dégrade de plus en plus  en raison de l’absence d’un projet d’assainissement, ce qui a contraint les habitants à creuser des fosses  au sein de  leurs logements respectifs  qui risquent d’engendrer des répercussions dangereuses  voire dramatiques  à l’encontre de leurs enfants nonobstant leur vigilance accrue, voire même au détriment de leur santé et celle de leur progéniture. Ainsi que l’impraticabilité des routes alourdies par la présence des amas de pierres et des restes de matériaux de construction, qui causent des désagréments aux piétons et aux automobilistes. De même, ils évoquent le retard de la régularisation de la situation foncière de leurs logements respectifs, alors que l’expert foncier a effectué des visites et des constats sur les lieux depuis 03 ans, et ils attendent toujours à l’établissement de leurs actes fonciers. L’état vétuste des  poteaux électriques les  préoccupe également notamment durant les périodes hivernales marquées par des rafales de vents et des chutes de pluies. Ils clôturent leur pétition en déclarant qu’ils ont à plusieurs  reprises saisi les responsables de l’Assemblée Populaire Communale de Hassi-El-Ghella à sa tête le président de l’APC par des lettres lui demandant de prendre en considération leurs doléances précitées  mais en vain.     
                     

B. Abdelgheffar
Mardi 3 Décembre 2013 - 17:12
Lu 139 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+