REFLEXION

HASSI BOUNIF : Un marché ‘’illégal’’ à l’intérieur de la gare routière



Les marchés anarchiques sont de retour à la Commune de Hassi Bounif, et en force, au cours de cette dernière période, après que les autorités locales aient travaillé d’arrache-pied pour les éliminer en vertu d’une instruction de wilaya,  et qui se sont centrés cette fois-ci dans des points à l'écart des zones urbaines sur le bord des routes. La région a connu l’apparition de 3 nouveaux points au cours de la semaine dernière, le premier au bord de la route près du quartier « Bouchouicha », où circulent un grand nombre de véhicules vers Hassi Bounif ou le sens inverse vers Sidi El Bachir et Bir El Djir. Ce marché anarchique a connu une polarisation significative des clients, surtout que la région du quartier de « Bouchouicha », manque de magasins de vente de fruits et légumes, ainsi que les produits alimentaires, ce qui a stimulé certains enfants du quartier pour installer des tables pour la vente de pain traditionnel de maison. Un autre marché anarchique a été installé au milieu de la gare routière de la ligne Gdyel, ce qui a créé le chaos sous une forme non civilisée caractérisée par l’exposition des caisses de légumes au milieu de  l’alignement des bus, en plus de cela, il y a lieu de souligner qu’un autre point a été installé dans la zone appelée « Bouachegha », au quartier « Chahid Mahmoud », qui a germé aussi sur un parking de véhicules « clandestins », et qui a connu lui aussi une grande propagation des tables pour exposer à la vente des fruits et légumes et d’une manière qui attire remarquablement l’attention des citoyens, il y a lieu de signaler que la plupart de ces marchés anarchiques, qui ont été fortement déployés récemment dans la région, leurs propriétaires exposent sciemment leurs produits en garant leurs véhicules et placent leurs caisses près d'eux et une fois qu'ils terminent leur activité, ils reviennent le lendemain au même lieu, alors que certains vendeurs ont érigé des taudis et partagent entre eux, la tâche de leur surveillance la nuit.    

Touffik
Lundi 8 Février 2016 - 16:58
Lu 112 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+