REFLEXION

HASSI BEN OKBA (ORAN) : Les habitants toujours en attente des projets de développement



Les habitants de la commune de Hassi Ben Okba, relevant administrativement de la daïra de Bir El Djir, à Oran, appellent à la nécessité de les renforcer de projets de développement, afin de les sortir de l'injustice et en premier lieu, le renforcement du transport, qui est devenu un problème crucial pour eux, qui leur cause beaucoup de peine et de désagréments par le coût intraitable difficile à supporter en fonction des paiements supplémentaires afin de se rendre au lieu de leur travail. D'autre part, les habitants de la commune se plaignent aussi du manque d’infrastructures culturelles, sportives et de loisirs, pour ne pas mentionner l'absence de maisons de jeunes,  ainsi que les aires de jeux et de divertissement pour ce qui concerne les jeunes enfants qui ne trouvent  en face d'eux que de traîner dans les rues ou se cloitrer à la maison, en l'absence d'équipements de loisirs. Ce qui fait encore aggraver cette situation désespérante, le manque de couverture en matière de santé,  et les services médicaux faibles, les forçant à se déplacer à Oran ou vers les communes voisines, afin de profiter des services médicaux, et ce qui soulève encore plus leur ressentiment, est l'absence de couverture de santé pendant la nuit, et en l'absence du transport, les habitants souffrent encore plus et se trouvent souvent dans le désarroi à se rendre à l'hôpital universitaire d’Oran, en particulier pour ce qui concerne les cas d'urgence, où les familles se trouvent contraintes de payer le prix fort de 1000 dinars et plus pour pouvoir briguer un clandestin pour répondre à leur désir et les ramener la nuit vers l’hôpital, où le centre de santé le plus proche, tout en imposant leur diktat en l’absence d’autres moyens de transport plus appropriés, sans compter le problème des canaux des eaux usées qui ne cessent de tarauder l’esprit des habitants de la commune de Hassi Ben Okba, qui sont impatients de voir le lancement de nouveaux projets de développement qui vont les sortir de la marginalisation et l'isolement, surtout après l'expansion urbaine et la croissance démographique qu’avait connue la commune, et qui comprend aujourd’hui environ 12 mille habitants, indépendamment à la commune de Bir El Djir, qui s’est transformée au cours des dernières années en un immense chantier de  construction, en vertu de l'accélération du rythme des constructions de logements et de plusieurs bâtiments résidentiels et même des villas et autres complexes résidentiels, mais le développement en matière de structures de loisirs et de divertissement, ainsi que les réseaux de téléphone et de l'Internet est resté infructueux dans la banlieue est de la wilaya.   

Touffik
Vendredi 26 Juin 2015 - 18:40
Lu 175 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+