REFLEXION

HASNA AIT BOULAHCEN : La kamikaze qui n'a jamais lu le Coran et buvait de l'alcool

Comment une jeune femme de 26 ans, née en France, qui aimait prendre un verre et s'habiller à la mode en est-elle venue à se faire sauter en pleine bataille avec la police ?



Selon le site wikistrike.com, Hasna Ait Boulahcen ,  la  première femme à se faire sauter en Europe n'a jamais lu le Coran, elle buvait de l'alcool et passait son temps à faire la teuf.    De nouvelles images révélatrices sur Hasna Ait Boulahcen, morte à 26 ans, en s'explosant (?) dans l'appartement de Saint-Denis lors de l'assaut du Raid, ont émergé quelques heures après que son propre frère ait révélé qu'elle ne connaissait rien en matière de religion et encore moins au Coran.  Ait Boulahcen s'est fait mettre en pièces après que la police ait découvert sa planque où est mort avec elle son débile de cousin, Abdelhamid Abaaoud, l’écervelé des attentats de Paris. Avant qu'elle passe à l'acte, des témoins et une vidéo ont prouvé  qu'elle a crié "Aidez-moi, aidez-moi ! Je ne suis pas son amie". A la fin de l'opération, on a alors retrouvé en plusieurs parties: Sa tête et sa colonne vertébrale ont été retrouvées dans la rue.  Son frère Youssouf Ait Boulahcen a révélé que sa sœur, était inculte en religion et qu'elle portait le voile que depuis un mois. Reconversion rapide en femme dynamite ! Son frère a décrit leur relation comme "complexe". "Elle a passé son temps à tout critiquer. Elle refusait tout conseil". De poursuivre: "Elle vivait dans son propre monde, elle n'était pas intéressée par la religion et n'a jamais étudié le Coran. Elle était en permanence sur son téléphone portable, en particulier sur Facebook ou encore WhatsApp. Depuis qu'elle est jeune, elle était victime de violence, elle était maltraitée et rejetée. Elle n'a jamais reçu l'amour dont elle avait besoin. Dès l'âge de cinq ans, elle a été prise en charge, elle a grandi avec une famille d'accueil. En grandissant elle  s'est mise à dérailler. Elle est devenue dangereuse, fugueuse et choisissait de mauvaises fréquentations. Les voisins de l'immeuble où vit la famille d’Ait Boulahcen, dans une banlieue délabrée de Paris, à Aulnay-Sous-Bois, assurent qu'elle était présente il y a trois semaines. Ils disent qu'elle avait une personnalité pétillante, ajoutant que c'était une fêtarde un peu désemparée. Forcément, Ils ont été choqués de voir son visage apparaître sur les chaines d’informations. Un voisin, Hassane, l'a décrite comme une "Tom boy", toujours habillée en jeans, baskets et une casquette noire sur la tête, et cela, il y a 8 mois à peine. Elle n'avait peur de personne et se comportait comme un petit soldat. Elle était animée et très dynamique.  Un autre voisin évoque la kamikaze: " Elle n'y connaissait rien en Islam", un autre encore de dire: "Elle ne ressemble pas à une bombe humaine, et elle buvait de l'alcool".

 

Riad
Vendredi 20 Novembre 2015 - 16:45
Lu 3018 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+