REFLEXION

HAMMAM BOUHADJAR - AIN TEMOUCHENT : Les habitants Hadjairia saisissent Mme le wali

Les habitants du village Hadjairia relevant administrativement de la commune de Hammam Bouhadjar, ont adressé récemment une lettre à Mme le wali d’Ain-Temouchent avec ampliations destinées à MM. le président de la République, le Chef du Gouvernement, le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, le ministre de l’habitat et de la construction, le ministre de la Santé de la population et de la Réforme Hospitalière, et aux organes de la presse locale par laquelle ils détaillent leurs préoccupations liées à plusieurs domaines.



HAMMAM BOUHADJAR - AIN TEMOUCHENT : Les habitants  Hadjairia saisissent Mme le wali
En effet, la lettre fait état que le village a besoin d’un collège d’enseignement moyen (CEM) , du fait que plus de 200 élèves poursuivent leurs études d’enseignement moyen au chef-lieu de la daïra de Hammam Bou Hadjar, distante de 05 kilomètres environ, et demeurent toujours confrontés au problème de transport notamment durant la saison hivernale pour parcourir la distance reliant le village à leurs établissements scolaires respectifs. Par ailleurs, les travaux du stade de football qui ont débuté depuis 04 années sont à l’arrêt depuis 02 ans, avec un taux d’avancement de 65% environ. Cet état de fait est mal perçu par les habitants en particulier les jeunes sportifs  car, selon eux, le village dispose d’un club sportif dénommé Club Amateur Sportif de Hadjairia (CASH) ayant évolué en championnat de wilaya qui a abandonné son parcours sportif footballistique en raison des difficultés financières et le non achèvement du stade de football. Ainsi, la plupart des rues dégradées cause des désagréments et des problèmes aux automobilistes et aux piétons. Les habitants demandent le transit des  autocars desservant la ville de Hammam Bou Hadjar à celle de Sidi Bel Abbès via le village afin que les étudiants qui fréquentent l’université de Sidi Bel Abbès ne trouvent pas de difficultés pour poursuivre d’une manière normale et continue leurs cours d’enseignement supérieur, et du fait que la route nationale reliant Hammam Bou Hadjar à Sidi Bel Abbès n’est distante qu’à 600 mètres seulement du village. Le passage de ces autocars crée des activités commerciales et culturelles, et résorbe le problème du transport qui pénalise le village depuis longtemps. Ils demandent la réalisation du tronçon routier de 04 kilomètres qui lie Hadjairia à l’Hôpital de Sidi Aid, d’une distance de 04 kilomètres, ce qui facilite sans doute le transport des malades à cet établissement hospitalier sans aucune difficulté. Ils revendiquent également le parachèvement du tronçon routier desservant Hadjairia à Ain El Arba (daïra d’Ain El Arba) d’une distance de 04 kilomètres seulement, car, la première (1ère) partie du tronçon a été d’ores et déjà achevée par la commune d’Ain El Arba. La maison des jeunes qui a été réceptionnée en 2005, se trouve inexploitée, et n’est pas  utilisée à des fins d’animation des jeunes au plan sportif ou culturel. Elle dispose d’espaces et de locaux  pouvant épanouir l’animation culturelle et sportive notamment par l’installation d’une bibliothèque et permet de recevoir le grand nombre de jeunes des deux sexes masculin et féminin pour s’occuper de l’animation culturelle et de l’enrichissement de leur savoir d’une part et éviter le dérapage social notamment la délinquance et la drogue d’autre part. La lettre parle également que les habitants demandent la régularisation foncière de leurs logements rentrant dans le cadre de l’auto construction rurale réalisés durant la période allant de l’année 1975 à 1983. Ils demandent également l’achèvement des projets de réalisation des logements ruraux et sociaux notamment celui des 176 logements et 70 logements ruraux. Ils revendiquent ainsi le renforcement des projets de logements en raison du grand nombre de postulants de logements sociaux. Ils demandent également des enquêtes approfondies sur le compte de tout postulant ou toute postulante de logement social en donnant priorité aux habitants du village qui souffrent de crise de logement depuis plusieurs années en particulier les jeunes. Les habitants du village Hadjairia demandent l’extension du centre de santé actuel réalisé durant les années 1980  qui  ne peut répondre actuellement à la forte demande des habitants. Ils revendiquent également une ambulance à leur disposition. Les pétitionnaires clôturent leur lettre que le village Hadjairia est confronté à la marginalisation  de la part des autorités concernées, ce qui a laissé le village dans l’oubli, alors que le village de Hadjairia est parmi le petit nombre de villages à travers la wilaya qui se marque par une position stratégique et le grand nombre d’habitants, et que le village de Hadjairia est le plus ancien village historiquement au niveau de la commune et la daïra de Hammam Bou Hadjar avec le témoignage de tous  et malheureusement il se trouve confronté à la marginalisation dans tous les domaines et les secteurs  de l’éducation, de l’habitat, de la santé, la culture, les sports, ainsi que le réseau routier et le problème du transport qui pénalise les habitants depuis longtemps.  Le journal a été destinataire d’une copie de cette lettre collective signée par les habitants du village.

B. Abdelgheffar
Dimanche 13 Octobre 2013 - 22:00
Lu 673 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+