REFLEXION

HAI-ESSALEM : Un chemin et des cités urbaines en pleine obscurité !



Les citoyens qui empruntent la route menant vers les cités urbaines de Kharouba, celle de ‘’Vue sur mer’’ et de Hai-Essalem, en passant par  le mausolée du saint Sidi El Mejdoub, éprouvent tant de peine à évoluer en plein noir, ils se questionnent  sur la défaillance fréquente de ces lampadaires opérationnels un jour sur sept qui plongent souvent la moitié du chemin dans l'obscurité totale. L'équipe technique, chargée de la maintenance du réseau électrique de la commune ne semble point être efficace, le problème persiste et perdure toujours. Les résidents ont soulevé  maintes fois leurs doléances auprès de l'A.P.C, sur ces pannes récurrentes et sur les dangers qui les guettent au cours de la nuit, par la forte présence de chiens errants qui squattent de plus en plus dans les cités sans éclairage public et plus particulièrement les lotissements ‘’C et D’’ dès la tombée de la nuit, sans évoquer ces autres risques d’agressions. Malheureusement, et à ce jour, la situation demeure telle quelle et ne parait point trouver aucun un écho favorable tendant à l'améliorer ou mettre un terme à sa présence tant nuisible aux citoyens qui interpellent de nouveau les concernés pour les délivrer du noir qui cerne leurs cités et le chemin qui y mène, d'une nuit à l'autre.      

 

L.Ammar
Mardi 22 Décembre 2015 - 17:25
Lu 197 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+