REFLEXION

HAI EL HOURIA (MOSTAGANEM) : La guerre des gangs s’achève autour d’une table de couscous !

La cité ‘’El Houria’’, longtemps considérée comme un refuge pour les délinquants, lieu de bagarres rangées entre gangs à coups d'épée et de sabre, et autres actes d’agressivité qui finissent généralement par empoisonner la vie quotidienne des citoyens, respire enfin l’air de la tranquillité après six jours de guerre terrible entre deux gangs de jeunes résidents dans le même quartier.



Il est le fruit de longues négociations menées secrètement par certains notables et sages du voisinage à l’exemple de l’Imam de la Mosquée , Hadj Boukhadia, l’ex-élu de l’APC , Hadj Mestora, l’ex-directeur de CEM en retraite M. Benattia , et le dénommé Tounsi et l’intervention puissante du commissaire divisionnaire M. Guendouz Ahmed , piloté par le chef de sûreté de wilaya de Mostaganem en personne. Cet accord mettra fin à la guerre sans merci que se livrent les deux gangs de rue qui comptent plusieurs dizaines de jeunes. Un pas qui n’a pas été facile à franchir, à demander pardon publiquement sous le toit d’une ‘’tente’’ dressée  à l’occasion pour regrouper les deux rivaux après des jours de violence, de ‘’massacres’’ suivis de fermeture des  routes à l’aide de pierres et de pneus brûlés.
En effet, l’intervention des sages  a trouvé réponse chez les jeunes du quartier ’El Houria’’,  qui ont mis tout de suite fin à des vagues de violence, qui ont duré plus de six jours  suite à une bagarre  qui a éclaté, entre deux gangs habitant  le  même quartier ; ceux  qui résident  les  HLM et ceux  qui habitent les maison individuelles . Alors que les causes de cette guerre déclarée  demeurent  toujours inconnues, aujourd’hui les deux gangs décident de tourner la page  et mettre fin  à cette rancœur, après l’intervention des sages dudit quartier et qui s’est soldée par la réconciliation  entre ces jeunes, sous le slogan ‘’ khawa khawa, fal Horia mabkatche aadawa’’.
Parrainés par le chef de sûreté de wilaya de Mostaganem, et bénis  par l’Imam’’ Hadj Boukhadia  , les habitants de la cité ‘’El Houria’’ ont invité sous une ‘’Khaima ‘’  les deux groupes ‘’frères –ennemis’’   et tous les autres jeunes du quartier , jeudi après la prière d’El-Asr , à se réunir autour d’une table de ‘’couscous’’  en présence du premier policier de la wilaya de Mostaganem et  l’Imam Hadj Boukhadia  pour notifier la réconciliation devant le public .
Ainsi après une conférence religieuse faite  par l’imam Boukhadia, sous le thème violence et fraternité musulmane,  les jeunes en colère se sont  réunis autour d’un dîner  (couscous) auquel  ont pris part les services de  la police et autres notables.  La  population a  bien accueilli cette  bonne initiative  et avec un grand soulagement, d’autant plus que ces deux gangs  ont créé un climat de terreur et d’insécurité, espérant que de tel acte de sagesse se reproduise un peu partout dans les autres quartiers de la ville de Mostaganem.  
Pour conclure, il est temps pour l’autorité policière de la wilaya de revoir sa carte sécuritaire au niveau dudit quartier et surtout dans le quartier El-Wiam’’ ex-radar’’ qui s’est transformé en ‘’ mafia de Chicago’’, des agressions en plein jour où les automobilistes  étrangers au quartier  devront payer 100 DA pour entrer dans le quartier. C’est une autre histoire de délinquance que  nous vous la relaterons dans nos prochaines éditions. Nous y reviendrons.

 

Riad
Vendredi 26 Décembre 2014 - 16:44
Lu 1807 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+