REFLEXION

HAI DHAYA (ORAN) : 150 millions de cts de bijoux volés à une vieille femme

Le juge d’instruction près le tribunal à Hai Djamel Eddine Oran, a entrepris en fin de semaine la procédure de poursuite en justice contre une femme pour le vol de l’équivalent de 150 millions de cts de bijoux. Il s’agit de la dénommée F.K, âgé de 34 ans, qui n’est autre que l’ex épouse du fils de la victime, qui a saisi l’occasion de sa présence avec son ex mari, pour voler les clefs de la maison de la victime et en faire le double, et préparer minutieusement son plan, qui lui a permis de voler les bijoux de la vieille femme.



Le délit  remonte au derniers  jours écoulés, lorsque le fils de la victime a contacté son ex épouse  afin de passer la nuit ensemble, où ils se sont rendus à un hôtel situé au niveau de la commune d’Ain Turck pour passer une soirée de rêve, alors l’inculpée a saisi l’occasion du sommeil de son ex époux, pour lui voler les clés de son domicile, où elle a fabriqué le double, pour se diriger ensuite sans attendre le moindre instant au domicile de son ex mari situé à Hai Dhaya, où elle s’est emparée des bijoux de sa mère d’une valeur de 150  millions de centimes  avant de s’enfuir . La victime de retour à son domicile, fut terriblement surprise de la disparition de ses biens précieux, où elle est allée immédiatement déposer une plainte auprès des services de sécurité. Au reçu de la plainte, une enquête approfondie a été ouverte conduisant  à défricher le mystère de l’affaire, liée à une relation passionnelle qui a ressurgi entre le fils de la victime et son ex épouse.  Cette dernière qui a été arrêtée en possession du butin volé caché dans un sac en plastic. L’inculpée a été ensuite présentée devant le procureur de la République  qui l’a accusé de délit de vol à l’aide du double des clefs fabriquées, et ordonné de la placer en détention préventive. Lors du traitement de son affaire par le juge d’instruction,  l'accusée a confirmé qu'elle n’est jamais allée au domicile de son ex-mari, mais c’était lui qui l’affriolait avec  plein de cadeaux, tout en lui promettant qu’il allait la récupérer pour se remarier avec elle, et en guise de promesse, il lui a remis les bijoux le jour de l’incident, ce sont des déclarations que le fils de la victime avait irrévocablement réfuté,  tout en exigeant la récupération  des bijoux volés.

Touffik
Dimanche 31 Mai 2015 - 17:42
Lu 593 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+