REFLEXION

HAI BOUAMAMA : La démolition des constructions illicites a commencé

Une opération de démolition des constructions illicites a eu lieu dernièrement au niveau du quartier Hai Bouamama par les services de l’urbanisme de l’APC d’Oran. Effectivement, depuis deux ans et dans le cadre de la lutte contre l’habitat précaire, près de 3000 constructions illicites ont été démolies apprend-on auprès des services de l’urbanisme de la wilaya.



C’est sur des terres agricoles et forestières que ces constructions ont été bâties. Ces opérations ont permis à ces services de récupérer plus de 240 assiettes qui seront dédiées à l’usage de projets d’utilité publique. Par ailleurs, il faut souligner que la commune d’Oran à elle seule, compte plus de 30 groupements illicites, soit plus de 8.000 habitations réparties entre les sites de Coca, Ras El- Aïn, El-Hassi, Chaklawa, Bouamama etc. D’autres bidonvilles ont été érigés dans les communes d’Arzew, Benfréha, Aïn El-Turck, Haï Nedjma et Es-Sénia, avec deux grands bidonvilles à Aïn El-Beïda. Nos interlocuteurs rappellent que l’ex-wali a insisté sur la poursuite des opérations de lutte contre les constructions illicites, notamment celles érigées sur le domaine forestier. Nos sources signalent que la wilaya d’Oran possède un patrimoine forestier de quelque 44.000 hectares dont 60% se trouvent dans un état dégradé. C’est, d’ailleurs, dans ce contexte que le conservateur des forêts, depuis son installation, s’est fixé comme objectif la réhabilitation de ce patrimoine par un important programme de restauration et de repeuplement. Néanmoins, précisent nos interlocuteurs, les efforts déployés pour redonner vie à nos forêts ne sont pas soutenus par un apport des citoyens.  C’est à ce titre que les mêmes sources affirment que le grand problème qui menace l’ensemble des forêts urbaines de la wilaya est, outre la menace du béton, le rejet de détritus et de déblais. Sur ce point précis, il y a lieu de rappeler que la Direction des forêts de la wilaya d’Oran a mis en œuvre tous les moyens pour lutter contre les rejets anarchiques de déblais et d’ordures à l’intérieur des forêts urbaines. Des dizaines de personnes prises en flagrant délit de rejet de déblais en forêt ont été appréhendées par les gardes forestiers. Les véhicules des contrevenants ont été mis en fourrière pour une durée de six mois, en plus d’une amende de 30.000 DA. Dernières démolitions en date, pour rappel, près de quarante habitations illicites ont été démolies dans la localité de Mers El-Hadjadj. Selon des sources proches de la daïra de Béthioua, il s’agit de la quatrième opération visant l’éradication des constructions illicites sur le territoire de la daïra. Dans ce contexte, à Hassi Bounif, une première opération de démolition de 80 constructions illicites érigées sur un domaine agricole a été menée dernièrement. D’autre part, durant l’année en cours, 75 affaires de constructions illicites érigées sur le massif forestier de la wilaya ont été enregistrées. De nombreux cas ont été enregistrés à Oran aux lieudits Coca, Arzew, Aïn El-Turck et Bir El-Djir.

Medjadji. H
Vendredi 18 Octobre 2013 - 22:00
Lu 127 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+