REFLEXION

HADJARIA – AIN TEMOUCHENT : Les habitants réclament une structure de sécurité et un CEM

Plusieurs habitants résidant dans la localité rurale de Hadjairia, distante de 05 kilomètres du chef-lieu de commune de Hammam Bou Hadjar, dont elle relève administrativement, demandent l’implantation d’une structure de sécurité et un collège d’enseignement moyen (CEM).



Rappelons que cette localité  est dépourvue de ces infrastructures depuis l’indépendance du pays. Les élèves de ce village poursuivent leurs études moyennes au niveau des établissements scolaires implantés  à Hammam Bou Hadjar avec les désagréments et les ennuis causés par la navette journellement de 10 kilomètres, en aller et retour, et parfois  soit pédestrement soit  en louant des taxis clandestins avec des prix excessifs, plus particulièrement durant la saison hivernale marquée par des intempéries et du climat de froid.  La réalisation d’un C.E.M au niveau de cette localité s’avère très indispensable en raison d’un projet important de logements socio-locatifs et ruraux à proximité de la route menant vers Sidi Boumediene (daïra d’Ain El Arba), ainsi qu’un autre projet dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, car, plusieurs habitations datant de l’ère coloniale menacent ruine et risquent de se répercuter dangereusement sur la santé et la sécurité des familles qui les occupent. La réfection et le réaménagement des rues doivent faire l’objet d’une attention particulière des responsables concernés de la commune et de la daïra de Hammam Bou Hadjar car, celles-ci dans leur majorité dégradées connaissent des nids de poule alourdies par les eaux pluviales, et causent des ennuis aux automobilistes et piétons. De même, l’exploitation d’une ligne de taxis et l’aménagement de l’assiette devant abriter la prochaine gare des taxis au niveau de cette localité a été à maintes reprises réitérées par les habitants qui se trouvent souvent pénalisés par le départ des véhicules du transport collectif de voyageurs « Karsan » qui durent parfois  02 heures , et causent des difficultés au détriment des travailleurs, des élèves et des fonctionnaires devant  se rendre  à  Hammam Bou Hadjar ou aux wilayas limitrophes. L’implantation d’une structure de sécurité est vivement souhaitée par la population locale qui va sans doute sécuriser de plus en plus cette population du village où il a été enregistré ces dernières années des actes de vol de cheptel ovin, de domicile etc.  De même, l’inexploitation de l’ancien siège de l’EDIMCO au village Hadjairia, depuis plus d’une vingtaine d’années, alors qu’il est pourvu d’un bloc administratif et un hangar très spacieux avec une grande cour, soulève de profondes interrogations acerbes parmi la population locale de Hadjairia qui insistent pour que cette infrastructure  soit utilisée à des fins de formation professionnelle au profit des jeunes garçons et filles notamment les chômeurs pour leur réinsertion dans la vie socioprofessionnelle laquelle fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics.

B. Abdelgheffar
Dimanche 19 Janvier 2014 - 16:57
Lu 170 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+