REFLEXION

HADJ 2016 : Le groupe Condor présente les bracelets électroniques



Le groupe Condor a présenté à Alger, son bracelet GPS « Siwar El Hadj » destiné à équiper un demi-millier de pèlerins algériens en partance pour le Hadj 2016. Le dispositif, conçu par la société algérienne dans le cadre d’un partenariat avec l’Office national du pèlerinage et de la Omra (ONPO) sera équipé d’une carte SIM Mobilis et permettra de suivre les pèlerins lors de leur parcours, d’effectuer des appels vocaux et d’émettre un signal SOS. « Une des fonctionnalités du dispositif permet de définir une zone de sécurité que les pèlerins ne doivent pas dépasser. Si c’est le cas une notification en informera le guide et ceux-ci peuvent intervenir pour éviter les pertes », explique Ali Mokrani, directeur chez Condor. Le dossier médical du patient sera également accessible en cas de problèmes de santé sur place. « Les informations médicales sont stockées dans le serveur de l’application. Il suffira de scanner le code correspondant à chaque pèlerin pour que ces informations soient affichées dans le serveur (qui est hébergé en Algérie). Nous avons pris des mesures pour sécuriser ces données », ajoute Ali Mokrani. Cette année, 28 800 pèlerins feront le voyage vers l’Arabie Saoudite « encadrés par 800 membres de la délégation », indique Rachid Saidi, directeur des études, de l’information et de la programmation au sein de l’ONPO. Cette année, « 500 hadjis qui nécessitent un suivi médical » bénéficieront de ce bracelet électronique. Ces derniers, « ont été choisis en collaboration avec le ministère de la Santé », précise le responsable. « Nous avons une délégation médicale qui est forte de 100 personnes. Les médecins de la délégation algérienne vont être formés sur cet outil ». Désormais, l’utilisation des nouvelles technologies est privilégiée pour minimiser les risques sanitaires lors du pèlerinage. Une équipe menée par un neurochirurgien algérien installé en Suisse présentait déjà son bracelet destiné aux pèlerins, il y a quelques mois. « C’est un concept qui existe déjà », concède Ali Mokrani. « On travaille sur ce projet depuis environ un an et on a pensé qu’il pouvait être appliqué aux pèlerins. L’ONPO nous a proposé cette convention. On a travaillé sur le développement pendant six mois. Cette année, on teste la plateforme et on espère qu’il y aura une généralisation l’année prochaine ». Par ailleurs, selon Zoheir Houaoui, responsable de division commerciale d’Air Algérie, « Il y a une soixantaine de vols Air Algérie et une quarantaine de vols Saudia Airlines », prévus pour ce Hadj 2016 avec un « premier vol au départ d’Alger le 18 août ». Plus de 90% des billets ont été vendus et le responsable appelle les futurs pèlerins retardataires à acheter leurs titres de transport rapidement auprès des points de vente d’Air Algérie. « Cette année, il faut que les pèlerins aient un billet pour ensuite procéder aux formalités de visa. Il y a un processus électronique d’enregistrement qui a été imposé par les autorités saoudiennes, donc il est important que les gens se présentent rapidement », rappelle le responsable.    

Salim
Dimanche 14 Août 2016 - 16:48
Lu 245 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+