REFLEXION

HACIANE : Temmar donne son feu vert pour l’aménagement de la plaine des Bordjïa

Après la ligne Mostaganem-Valence, les hôpitaux, les logements, le centre de Radiothérapie etc, etc, le wali amorce la phase de décollage technique de la zone agro industrielle des « Bordjia » et ce, pour la création d’un périmètre irrigué, pratiquement nécessaire à une mise en valeur productive.



C’est en fin de matinée de la journée  du mardi 14 juin 2016, que le Wali de Mostaganem, Mr. Temmar Abdelwahid, a réuni, en présence de son Secrétaire Général, des représentants du BNEDER (Bureau National d’Etudes et Développement Rural  ainsi que des directeurs de l’exécutif concernés par le projet  d’aménagement de la plaine des « Bordjias » Le Wali a insisté  sur la nécessité de fournir des installations de base, nécessaires à la viabilisation de la zone (routes, éclairage public, eau , moyens de communication) et ceci, afin de faciliter la tâche aux investisseurs. En retour, il a appelé les investisseurs à investir dans des projets agricoles, que ce soit par les grandes entreprises, moyennes entreprises et des projets à petite échelle, et  estimé que désormais, toutes les conditions sont réunies pour l'investissement et le partenariat. Il a rappelé à l’attention que les 90 milliards accordés par le Ministère de l’intérieur sont un acquis pour la wilaya de Mostaganem et les groupes locaux consacrés à l’aménagement de cette plaine. La validation du projet étant quasiment à sa dernière étape, il s’agit maintenant de passer ,sans trop perdre de temps, à l’exécution .Telles ont été les instructions fermes données par Monsieur le wali à son exécutif  et elles ont été, on ne peut plus claires . Passer au plus vite à la phase d’exécution du projet intitulé « mise en valeur des terres par la concession du Périmètre de « Bordjïa », wilaya de Mostaganem ».A rappeler que ce projet en question porte sur 1 776 hectares de la commune de Haciane et 112 ha de la commune de Sirat. En plus de l’aménagement hydro-agricole et de l’assainissement des sols salins  d’El- Haciane, il s’agit particulièrement d’engager les opérations destinées à  raccorder la plaine au réseau électrique national ;ouvrir des pistes carrossables, et mobiliser la ressource eau pour permettre l’assainissement d’ une partie des sols salins et  d’autre part ,d’alimenter le réseau d’irrigation qui viendrait s’installer pour satisfaire les besoins des productions végétales et animales. Et, n’oublions pas que ce projet vise pas moins que d’élever cette plaine au rang de « bassin laitier », hormis les autres projets individuels de développement d’autres cultures pour la production de fruits et légumes tant pour la consommation intérieure que pour l’exportation. Ce n’est pas une mince affaire car nous avons là un véritable « méga projet »  qui doit être piloté par une équipe de suivi de l'ensemble des paramètres .Une stimulation pourrait  être  envisagée  en regroupant des cadres et experts  ayant un savoir-faire  sur le projet et sa réalisation et  voilà ce qu’on appelle véritablement, gouverner  avec un esprit et une méthode  entrepreneuriale  pour stimuler la création de richesse en valorisant les potentialités existantes.

Younes
Mercredi 15 Juin 2016 - 16:10
Lu 157 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+