REFLEXION

HACIANE ETTOUAL (ORAN) : Les habitants demandent leur part de développement



Les habitants de Hai Essalem , Haciane Ettoual, ‘Fleurisse », ont affiché leur insatisfaction face à l'absence de projets de développement et la propagation des points noirs au niveau de leur quartier en l'absence de développement et d’amélioration urbaine, les plus importants, l’état déplorable des routes, qui représente une obsession auprès des habitants et qui se transforme en mares de boue dès que les premières chutes d’averses commencent à tomber, sans compter la propagation du phénomène d’habitations précaires, qui déforme complètement la physionomie urbaine des complexes résidentiels et cause la propagation d’ordures ménagères et autres déchets, ce qui a entraîné la prolifération des insectes et des rats nuisibles et la propagation des maladies et des épidémies, surtout pendant l'été, sans oublier le problème du transport, qui prive souvent lés élèves scolarisés de joindre à temps les bancs de l’école, où ils sont contraints de traverser de longues distances à pieds, notamment l’après midi, où il est quasiment inexistant, obligeant les habitants à recourir aux clandestins pour régler leurs problèmes quotidiens. Cette situation infernale, pousse ces derniers à solliciter l’intervention des parties concernées pour prendre en charge leur quartier, afin de lever le voile sur l'injustice qui pèse sur eux depuis des années, par le renforcement de leur région par des opérations de développement pour améliorer les conditions de vie à Fleurisse, sans oublier leur besoin en logements pour réduire la crise qui sévit depuis plusieurs années, ainsi que des infrastructures de loisirs qui sont nécessaires et importantes pour les jeunes afin de les contenir au lieu de traîner dans les rues.           

Touffik
Samedi 25 Avril 2015 - 19:03
Lu 343 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+