REFLEXION

HABITANT UN ABRI DE FORTUNE : 12 familles à la cité des Castors lancent un S.O.S

12 familles habitant dans un abri de fortune sis à la périphérie du quartier Castors, lancent un cri de détresse aux autorités locales pour qu’elles se penchent sur leur calvaire surtout à l’approche de la saison hivernale qui menace leurs demeures.



Ces familles vivent dans des cabanes en tôle, zinc, et quelques parpaings  qui ont vu le jour durant les années 2000. En se réfugiant dans les profondeurs de cet abri de tout regard, ces familles sont protégées par les arbres qui dissimulent ainsi leur misère. Mais par ces temps de froid qui s’annoncent rudes, notamment après les dernières intempéries, leur situation s’aggrave encore. Ces dernières, résidant à côté du nouveau centre de la jeunesse qui est en chantier de construction tirent la sonnette d’alarme pour dénoncer leur état déplorable.  D’après M.H, âgé de 37 ans et père d’une famille composée de 2 enfants, résidant au dit lieu depuis 2005, « Il y a avec nous, même des familles qui y résident depuis 2000, et notre revendication est simple et légitime, nous demandons aux autorités concernées une solution à notre état actuel, surtout que l’hiver est aux portes. » Selon lui, les dernières pluies qui se sont abattues sur la wilaya de Mostaganem à l’instar d’autres régions du pays, ont rendu le danger plus imminent. Ces familles délaissées vivent sous une menace constante, car les constructions dont nous parlons ne sont en fait, qu'un entassement de plaques de zinc et autres matériaux de fortune, installées sur un terrain vague. A tout ça, s’ajoute le problème du manque d’hygiène à cause des détritus aux alentours de ces cabanes, un environnement malsain puisque favorable et propice aux rats et d’autres bêtes nuisibles. Les habitants de ce lieu pensent plus à leurs progénitures qui sont exposées à ce danger, surtout que la saison pluviale est aux portes, et leurs demeures pourraient être fortement endommagées par les pluies. De ce fait, ils lancent un appel pressé par le biais de notre journal aux autorités locales pour mettre un terme à leur calvaire qui dure depuis des années. 

B. Kamel
Jeudi 29 Novembre 2012 - 00:00
Lu 228 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+