REFLEXION

Guerre ou paix post- mortem ?



La mort de Ben Laden aurait-elle servi de grand test initié par les Etats unis afin d’actualiser la liste des pays et des mouvements radicaux dans le monde arabe islamique ? Sans avoir à y secourir Washinton a-t-il déjà statué sur la position de l’euphorique Hamas palestinien porté par le changement de la politique régionale de l’Egypte ? Le premier ministre à la tête du gouvernement de Ghaza s’en est pris à l’administration Obama pour avoir abattu le chef d’al QaÏda. Pour Ismail Haniyeh, l’opération des commandos us est la preuve de la continuation de l’opération américaine et l’effusion du sang arabe et musulman. Que Benjamin Netanyahou ne profite pas de l’occasion pour monter sur de grands chevaux. Le Hamas palestinien ne partage aucunement la vision de l’organisation djihadiste. La lutte armée du parti de Mechaal ne vise pas l’Occident mais son fidèle allié israélien. Ainsi aucune conclusion n’est donc permise et la vieille formation islamiste n’a qu’un objectif libérer les territoires occupés. Puis un Etat islamique ? C’est dire que feu Ben Laden a vu beaucoup plus grand l’icône des seuls radicaux voulait lui liber l’ensemble des terres musulmanes de l’entreprise de l’Occident. Y compris le Pakistan, son « pays d’accueil » dont les autorités viennent de reconnaître leur ‘’port de travail de travail’’ dans l’élimination de l’islamiste le plus recherché de la planète. N’ayant pas ces ambitions, le Hamas palestinien réussira-t-il sa « part de libération » de la Palestine rien que par son entrée dans un gouvernement d’union nationale ? Sans rendre ses armes le Hezbollah libanais avait bien fait partie d’un exécutif d’entente nationale, les députés chiites ayant même fait la pluie et le beau temps au parlement libanais. Les fidèles de feu cheïkh Yacine sont convaincus que seule l’union de l’ensemble des Palestiniens peut faire plier l’Etat hébreu voire ouvrir grand le boulevard à la reconnaissance de la future Palestine souveraine et indépendante. La présence de Cathérine Ashton de la diplomatie européenne et celle de Reccep Erdogan aux cérémonies marquant la renonciation interne- Palestinienne favorisait- elle le projet de la reconnaissance de l’Etat Palestinien qui devrait être présenté devant la prochaine assemblée générale de l’ONU ? Un coup de pouce est toujours le bienvenu, mais reste à savoir s’il pourra court-circuiter la compagne que va mener Benjamin Netanyahou sur le vieux continent, notamment à Londres et à Paris parce que le Hamas Palestinien a regretté profondément l’élimination de Ben Laden ne signifie pas la fin de la lutte antiterroriste, cette lutte est l’affaire de tous les pays démocratiques selon les dires de Netanyahou. Pis, les représailles post-mortem pourraient- elles également concerner les alliés d’Obama ?

N.Bentifour
Mercredi 11 Mai 2011 - 11:34
Lu 319 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+