REFLEXION

Grincement de dents…à l’horizon



Grincement de dents…à l’horizon

Ne tournons pas trop autour du pot et reconnaissons que notre gouvernement a fait un tout petit pas en arrière. Enfin, un peu plus que petit, disons-le  franchement. Aujourd’hui, quatre  jours après le  fameux conseil interministériel qui reste « historique » aux yeux de certains grossistes en produits agroalimentaires, on n’arrive toujours pas à  fermer les yeux et comment qu’ils sont bien ouverts nos yeux. Nos producteurs importateurs de matières premières, importateurs de produits finis,   grossistes, semi-grossistes, réalisent le rêve absolu pour tout opérateur économique, ils ne payent pas un centime d’impôts ! Et bien oui ! Allez demander à n’importe quel commerçant ce qui  l’empêche de dormir, à part le saccage de son magasin par une meute de jeunes surchauffés et prêts à en découdre pour Dieu sait quelle raison inavouée qu’ils ne connaissent même pas. Vous imaginez bien que ce sont les taxes en tout genre. Ce ne sont pas tous les commerçants qui vont bénéficier de la disparition des taxes douanières de la   TVA de l’IBS et  de la TAP… ce sont ceux qui exercent dans les secteurs de l’huile et du sucre. Vous direz sur les centaines de secteurs d’activité que compte l’économie nationale, c’est quoi le sucre et  l ‘huile, ça  nous fait combien comme chiffres d’affaires. Et puis, franchement qu’est-ce que ça pèse dans le budget de l’Etat ? Plus lourd que la poussière tout de même, vous rendez-vous compte ?  C’est que l’Algérien  est un gros consommateur d’huile et  de sucre. Il adore les frites et les gâteaux faits maison. Alors du coup, ces deux produits deviennent un peu plus que nécessaires. Après ce pas en arrière du gouvernement, réalisant, par  là même, le rêve absolu de quelques centimes de grossistes, une question s’impose. Celle de se demander ce que sera la réaction des collègues des  grossistes et autres producteurs et transformateurs d’huile et qui eux aussi, commercent dans les produits alimentaires tout aussi stratégiques. On ne va pas supposer qu’ils souhaiteraient que ça tourne mal, mais disons qu’ils ont bien le droit d’être jaloux.


Réflexion
Samedi 15 Janvier 2011 - 10:46
Lu 354 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+