REFLEXION

Grève des pharmaciens : Un professeur d’université a failli perdre sa vie à Mostaganem



Hanane, 37 ans, professeur universitaire, a failli perdre sa vie à cause de cette grève, qui a été suivie par l’ensemble des pharmaciens privés, qui ont répondu à l’appel de la SNAPO, et qui ont fermés leurs officines durant deux jours, le 12 et le 13 mars 2012. La mère de famille, qui souffre d’une maladie chronique, l’asthme, a été prise de court et n’avait plus de « Ventoline » au deuxième jour de la grève. Prise de difficultés respiratoires, elle n’avait pas d’autres choix que d’aller se faire une injection du côté des UMC, mais elle sera prise d’un mal dès qu’elle rejoindra l’université, elle fut évacuée  en urgence sur les UMC une seconde fois et heureusement pour elle, elle est prise en charge par l’équipe médicale sur place. Madame B.Hanane estime que les pharmaciens auraient au moins du penser aux malades chroniques et se soucier pour eux car beaucoup d’entre eux, dépendent des traitements et des médicaments, qui leurs sont prescrits par leurs médecins traitants, et ne peuvent se les procurer que chez les pharmaciens privés, vu qu’ils sont indisponibles dans les pharmacies étatiques. Des cas pareils, on en cite un peu partout mais sans grande gravité mais cela aurait pu se terminer d'une autre manière pour certains cas. A signaler que cette crise est née, à la suite de la fermeture de certaines officines, qui s’estiment lésées par la DSP. De son côté le directeur de la santé estime que sa direction n’a fait que son travail.          

Moulay
Samedi 17 Mars 2012 - 11:30
Lu 534 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+