REFLEXION

Gare à celui qui pique une crise



Gare à celui qui pique une crise
Un jeune adolescent de 15 ans a été terrassé par une crise d’épilepsie dans la rue à Sor-El-Ghozlane. Il est resté inerte plusieurs minutes sur la chaussée sans que personne ne trouve de solution immédiate. Mais suite à un appel citoyen, les éléments de la protection civile ont été dépêchés sur les lieux pour évacuer la jeune victime. Mais sachant qu’il s’agissait d’un épileptique, les pompiers se sont résignés à évacuer le jeune malade, prétextant qu’au niveau des établissements hospitaliers, on leur refuse l’accès à ce genre de malades. Est-ce normal de ne pas assister un malade atteint d’une crise, un jeune de surcroit ? C’est qu’on appelle communément de la non assistance à personne en danger.

Réflexion
Mardi 31 Mai 2011 - 11:47
Lu 416 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+