REFLEXION

GUERRE CIVILE EN SYRIE : Les faiseurs de démons

Le monde arabe, le monde occidental et tout ce bon monde devenu l’ami fidele du peuple syrien contre ses dirigeants ou plutôt contre la position politique de ses responsables vis-à-vis de l’État Sioniste ou bien encore contre l’alignement politique de la Syrie sur Téhéran et son amitié trop fidèle et profonde avec le ‘’Hizb Allah’’.



Le président syrien Al Assad avec cette tare mésestimée par les occidentaux pro-sionistes et les arabo-sionistes ne peut être au vu de leurs intentions, qu’un sanguinaire, un inhumain, un dictateur, un tyran ; telle est l’image qu’il a fallu fabriquer par ces siphonneux de la finance internationale. Mettre en évidence la monstruosité d’Al Assad, son non-respect des droits de l’homme, de l’enfant, de la femme, de la nature, de la pierre…. Tout est permis, pour dire de lui  un être  inhumain qu’il faudrait par tout moyen liquider pour que la région retrouve sa plénitude au profit  d’Isra-ël et au détriment  de toute vie humaine. Cette image  fixe et  parlante  est déformée  par  la machine infernale de l’audio visuel, et des patrons de l’ultra libéralisme, des écritures sur papier commercial. Le second du premier acte était bien sur l’Irak de Saddam, un tyran, un fou il possédait des armes de destruction massive, tout juste après sa défaite  face à l’Iran.  Pendant la guerre avec l’Iran, Saddam était le chouchou  de l’occident et des arabo- sionistes, après cela,  la CNN arabe et occidentale ont pris le relai en mettant les bouchées doubles pour l’effacer à tout jamais  de la politique et de la géographie et même de la vie de façon humiliante (humiliation des arabes et des musulmans le jour même de leur fête religieuse de l’Aïd El Adha). La machine d’information des faiseurs d’opinions diaboliques a axé la vitesse de croisière pour coloniser tous les champs géopolitiques de la planète ne laissant point de fenêtres pour l’entrée d’une lueur de l’antithèse. Des faits erronées, des scènes fabriquées et préfabriquées, des montages, des analyses  que les medias actionnaient de plus belle  en dehors de toute investigation, nous avons bien vu les bébés koweitiens arrachés à leurs incubateurs, et jetés par terre par les soldats de Saddam, une image  qui a bouleversé le monde alors qu’en réalité le montage était au top des démons.  La Lybie a eu également son lot  de désinformation d’intox, l’Afghanistan était le premier cobaye  où la destruction de l’État était bien avalisée par  les faiseurs d’opinions incubes. Aujourd’hui on vit avec un nouveau scenario succube de  l’Ukraine. Qu’est-ce qui se passe au juste ? Le poids de la Russie en Syrie méritait une tare en Ukraine pour mettre la balance en équilibre géopolitique. Les faits nous révèlent de mieux en mieux qu’on nous prenne pour des dindons de la farce, pour mieux agir dans le sens d’intérêts, bien mieux protégés qui vont au delà de celui de se porter à la  sauvegarde d’un peuple semblable à un yo-yo. Ce temps d’aujourd’hui  où il nous a permis de dire, de croire, de voir, d’imaginer  et de penser d’après ce que j’ai lu dans ce journal, j’ai vu dans la télévision, j’ai entendu dans la radio pour empêcher, masquer, dissimuler et déguiser toute opinion qui va dans l’autre sens d’intérêt bassement mercantile et effacer de l’esprit des auditeurs, lecteurs et spectateurs toute notion de raisonnement, de logique, de jugement mettre en place et lieu un esprit chauvin semblable aux supporteurs du ballon rond. Tout ce dit à la radio, qu’on écrit dans les ‘’canards’’, qu’on nous visualise dans la télévision n’a plus cette vraisemblance, plausibilité et cette conjecture que l’on avait avant. La désinformation a ôté ce privilège du cohérent, du  vrai et du convaincant. Ces nouveaux producteurs et vendeurs de sons, d’images et de papier journal et même d’opinions sont devenus des métiers de mensonges, d’affabulation destinés à tromper  toute une société sinon plus… hantée par un succube et un incube !

BENALLAL MOHAMED
Dimanche 22 Juin 2014 - 10:57
Lu 315 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+