REFLEXION

GUELMA : Plus de 93,5 hectares et 372 arbres fruitiers partent en fumée



Favorisés par la canicule, plusieurs départs de feu se sont transformés en incendies ravageurs dans les forêts et les maquis de la wilaya de Guelma. Conséquence de cette vague de chaleur, 33 foyers d'incendies ayant détruit d'importantes superficies agricoles et forestières estimées à 93,5 hectares, ont été enregistrés durant la semaine dernière, selon les services de la protection civile en divers endroits de la wilaya de Guelma, ravageant près de 3 hectares de blé et une récolte de cinq quintaux, 372 arbres fruitiers, 33 hectares de maquis, plus de 100 bottes de foin ainsi que plusieurs hectares de cultures céréalières et de broussailles. Les éléments de la protection civile ont été mobilisés en masse dans les différentes localités de la wilaya. Cette vague d’incendies a été favorisée par la canicule exceptionnelle qui a sévit depuis trois jours dans la région de Guelma où le mercure a grimpé hier jusqu’à 47 degrés. Une pareille chaleur n’est pas sans conséquences sur la santé des habitants en particulier les plus démunis pour faire face aux aléas climatiques. En raison de la persistance de cette chaleur, de nombreuses personnes, ont été admises aux urgences de l’hôpital Okbi souffrant selon une source hospitalière de maux de tête, de nausées, de forte fièvre (supérieure à 40°C), associée à des signes neurologiques graves (pertes de connaissance…), à des manifestations cardiovasculaires (états de choc…), à des signes cutanés (peau brûlante, muqueuses et langues sèches) et parfois à des signes digestifs (nausées, vomissements et diarrhées). Selon la même source de nombreux cas, ont été orientés vers le service des maladies infectieuses de l’hôpital Ibn Zohr, au centre ville souffrant d’insuffisance respiratoire. Ce sont principalement les asthmatiques et les cardiaques, qui sont les plus vulnérables aux grandes chaleurs. Les jeunes enfants également affectés en cas d’une alimentation insuffisante et irrégulière en eau potable, sont exposés au risque de déshydratation, et qui peut sérieusement mettre leur vie en danger. Face à cette chaleur insupportable, les autorités sanitaires de la ville de Guelma recommandé aux citoyens, de s’hydrater abondamment et éviter les expositions au soleil, notamment entre 11h et 17h, particulièrement pour les personnes âgées, les enfants de moins de quatre ans et les malades chroniques. Les personnes âgées sont plus fragiles, que l'ensemble de la population. Elles sont ainsi les premières, qui devront appliquer les conseils prodigués pour lutter contre la chaleur. Pareillement, chez les enfants, la prévention doit redoubler, les parents doivent rester vigilants, vis-à-vis de l'apparition de symptômes évocateurs, lors des périodes de canicule tels que, l'apparition de toux, rhinite, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux. Ces symptômes pourraient, en effet, révéler une sensibilité particulière chez certains enfants.

Gassem H.
Mercredi 14 Juillet 2010 - 13:04
Lu 333 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+