REFLEXION

GUELMA : Il a failli tuer son père



La violence à l'égard des parents s'avère une autre forme de violence familiale aussi souvent présente, mais qui demeure toujours un sujet tabou, des centaines de pères, mères et grands-parents subissent des actes de violence (des menaces, des coups, des coups de pied, des coups de poing,…) de la part de leurs enfants, ce qui n’est ni de notre religion, ni de nos traditions qui sont fondées généralement sur le respect des parents. Une affaire de violence volontaire d’un fils sur son père a été traitée la semaine dernière, par le tribunal correctionnel de Guelma. En effet, le juge a bien eu du mal à comprendre les agressions graves et répétées d’un jeune homme âgé de 24 ans contre son propre père. Reconnaît les derniers faits qui lui sont reprochés. Sous l’emprise de l’alcool, l’individu a encore agressé son père. Mais cette fois, il a bien failli le tuer. Les actes de violence contre sa famille n’en finissent pas. Sa mère ses frères et sœurs témoignent de sa violence. Mais son père les larmes aux yeux lui a pardonné. Après délibération le juge l’a inculpé à quatorze mois de prison avec sursis.

Gassem H.
Samedi 7 Août 2010 - 11:01
Lu 516 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+