REFLEXION

GUELMA : Démantèlement d’un réseau international de trafic de psychotropes



Les services de la gendarmerie nationale de la wilaya de Guelma ont réussi à démanteler un important réseau international spécialisé dans le trafic de psychotropes qui se compose de huit individus âgés entre 28 et 45 ans selon des sources judiciaires. L’opération de démantèlement est intervenue suite à des informations parvenues aux services de la gendarmerie nationale de la daïra de Guelma, invoquant la présence d’un important réseau de trafic de psychotropes qui active entre les wilayas de Batna, Guelma et Annaba, selon la même source. Ces informations ont été suivies par la mise en place d’un plan minutieux de surveillance et de contrôle par les services de la gendarmerie de Koléa qui a abouti à l’arrestation d’un premier baron dénommé (S), au niveau d’un point de contrôle des services de la gendarmerie sur la route nationale n° 21 entre Guelma et Annaba, en présence d’un autre suspect, comme il a été saisi auprès d’eux une quantité de 500 comprimés de psychotropes de types « Rivotril 2 milligrammes», en plus d’appareils de communication très sophistiqués selon la même source. Après l’identification du principal suspect, qui est origine de la wilaya de Batna, et sur ordre du procureur, l’enquête s’est étendue vers la daïra de Barika, wilaya de Batna, où il a été procédé à l’arrestation du reste des membres du réseau au nombre de huit suspects. L’enquête mise en branle avec ces derniers, avait abouti à la révélation d’importants éléments, sur l’itinéraire de l’acheminement du poison qui s’étend du Niger, en passant par Tamanrasset, puis par El Meneaa, pour atterrir à Barika wilaya de Batna ajoute la même source. Les taches étaient départagées entre les membres du réseau, il y avait ceux qui s’occupaient de l’approvisionnement et de l’acheminement de la drogue, ceux qui étaient chargés de la dissimuler, et ceux qui étaient chargés de son écoulements à travers la population selon la même source. Aussi la perquisition menée auprès du domicile du suspect principal, avait conduit à la saisie d’une quantité de psychotropes, d’un montant de 700 milles dinars et plus d’un matériels de communication très développés que le réseau utilisait pour lui faciliter la route précise la même source.       

Touffik
Lundi 24 Mars 2014 - 18:17
Lu 166 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+