REFLEXION

GROTTES, VERGERS ET ZONES HUMIDES : Les destinations privilégiées des oranais



Les grottes, les vergers et les zones humides, situés à travers la wilaya d’Oran, sont devenus, en cette saison d’automne, des destinations privilégiées pour beaucoup de jeunes et de familles, épris de randonnées pédestres. Les intempéries, survenant de temps à autre en pareille période automnale, ne semblent pas décourager les amoureux du tourisme culturel et de la nature qui s’adonnent à des virées vers les grottes préhistoriques, les zones humides et orangeraies situées hors du tissu urbain de la ville d’Oran. Ces loisirs sont encouragés par l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés qui œuvre à relancer le tourisme culturel et la promotion de ce produit à longueur d’année en organisant, les week-ends et les jours fériés, des promenades vers les sites et forêts de la wilaya. Ces sorties sont accompagnées de différents divertissements tels que la préparation en plein air de grillades de sardines, histoire de meubler le temps libre dans une ambiance conviviale, en pareille période où le tourisme a un goût particulier, différent à celui de la saison estivale, selon les connaisseurs. Les grottes préhistoriques disséminées à travers le mont Murdjadjo et Djebel K’har (ex-Montagne des lions) ainsi que les grottes berbères à Misserghine (commune située à plus de 12 km d’Oran), sont les destinations touristiques préférées des jeunes et des étudiants parce que situées dans des massifs boisés et verdoyants, même si les pistes y menant sont en majorité accidentées. Ces grottes aux formes envoûtantes charment beaucoup d’amateurs de ballades en automne, saison caractérisée par une météo adaptée à la marche et à l’alpinisme, selon un étudiant en architecture à l’Université des sciences et de technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran. Ces grottes constituaient des abris pour les anciens habitants d’Oran, qui, fuyant l’oppression des Romains, avaient construit des demeures composées chacune, d’une ou deux larges pièces, comparables aux igloos qui résistent aux aléas météorologiques, selon des sources historiques. D’autres Oranais et beaucoup de touristes de différentes wilayas du pays préfèrent, quant à eux, visiter des plantations d’agrumes à la ferme « Clément » qui a vu en 1892 la naissance d’une nouvelle variété d’orange sans pépins « clémentine ». Appelé localement « El Yousfi », ce fruit fut célèbre dans les régions de Misserghine et Boutlélis connues pour la forêt de Msila et Le ravin de la vierge, qui sont également une destination de prédilection pour les amateurs de randonnées. Les zones humides, à l’instar d’Oum Ghellaz dans la commune d’Oued Tlélat, les salines d’Arzew constituent également une destination privilégiée en automne, saison de migration des oiseaux d’eau.                     

Rafik M
Lundi 24 Décembre 2012 - 00:00
Lu 213 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+