REFLEXION

GRIPPE A(H1N1) FAIT DES RAVAGES EN ALGERIE : 36 décès et 567 cas confirmés cumulés en Algérie

Quatre nouveaux décès liés à la grippe A/H1N1 (porcine) ont été enregistrés en Algérie, ce qui porte à 36 le nombre de cas mortels et à 567 cas confirmés, selon un bilan sur la situation épidémiologique de maladie en Algérie, rendu public lundi par le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière.



GRIPPE A(H1N1) FAIT DES RAVAGES EN ALGERIE : 36 décès et 567 cas confirmés cumulés en Algérie
Les quatre nouveaux dé cès concernent deux femmes (29 et 24 ans), une jeune fille de 9 ans et un homme de 27 ans. La femme décédée, âgée de 29 ans, résidait à Thénia (Boumerdès) et était hospitalisée à l’hôpital de Bord Menaïel, pour syndrome respiratoire bénin sur grossesse de six mois et qui a été évacuée sur le CHU de Tizi-Ouzou, où elle a subit en urgence une césarienne donnant naissance à deux morts-nés, précise-t-on. Le second cas concerne une fille de 9 ans, résidant à Oran, hospitalisée pour syndrome de détresse respiratoire aiguë et décédée dans un tableau de défaillance viscérale multiple, ajoute la même source, relevant que la patiente était suivie depuis la naissance pour infirmité motrice et cérébrale. Le troisième cas est un homme de 27 ans résidant à Sidi Amrane (Ouargla), hospitalisé à l’hôpital de Ouargla pour détresse respiratoire aiguë et qui était traité pour une insuffisance cardiaque, selon le bilan. Le quatrième décès concerne une femme âgée de 24 ans résidant à Haï Chorfa (Ouargla), hospitalisée pour détresse respiratoire aiguë, déplore-t-on. Par ailleurs, et jusqu’au 3 décembre, le nombre de cas de grippe A confirmés ne concernait que les personnes qui se sont présentées à un service hospitalier de référence avec un syndrome grippal ou celles ayant été orientées sur un service de référence par le contrôle aux frontières ou le réseau de surveillance de la maladie, rappelle le ministère. Un nombre «beaucoup plus élevé» de personnes ayant développé un syndrome grippal se sont traitées sans se présenter à un service hospitalier de référence ou ont bénéficié d’un traitement symptomatique, souligne-t-on. La majorité de ces personnes était probablement atteinte de la grippe A dans la mesure où l’exploitation des analyses faites par le laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie rejoint l’avis des experts de l’OMS et montre que 99% des syndromes grippaux sont des cas de grippe A/H1N1, précise-t-on. Le ministère qui estime à au moins 8.000 cas probables de grippe A, en se basant sur l’application mathématique de l’OMS, indique que l’augmentation prévisible de la fréquence de nouveaux cas nécessitera de s’appuyer à l’avenir, sur les données de ce réseau pour préciser l’évolution du taux d’attaque par le virus de cette grippe et donc, son incidence réelle. «Cette démarche s’appuie sur les méthodes universelles utilisées par les services de santé modernes, particulièrement en matière de surveillance de la grippe», argue le ministère, annonçant que le médicament antiviral «Oseltamivir» est disponible gratuitement au niveau des structures de santé publiques et privées et qu’il le sera bientôt, gratuitement, dans les officines pharmaceutiques pour les personnes présentant un syndrome grippal et justifiant d’une ordonnance.

B.Toufik
Mercredi 23 Décembre 2009 - 09:52
Lu 328 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+