REFLEXION

GRIPPE A (H1N1) : 8000 cas probables de grippe porcine.



GRIPPE A (H1N1) : 8000 cas probables de grippe porcine.
La grippe A H1N1 continue de faire des victimes, le bilan s'alourdit de jour en jour et l'inquiétude et la panique s'installent de plus en plus. Le dernier bilan établi jeudi soir fait état de 32 morts. Huit nouveaux décès ont été enregistrés, ils concernent une femme âgée de 30 ans résidant à Mazer Igli à Béchar, hospitalisée pour syndrome de détresse respiratoire aiguë et une femme âgée de 74 ans résidant à Oran, hospitalisée pour syndrome de détresse respiratoire aiguë et qui est traitée pour diabète non insulinodépendant, hypertension artérielle et cardiopathie chronique. L'autre décès concerne un nourrisson de sexe féminin âgé de 19 mois résidant à Tizi Ouzou, hospitalisé pour détresse respiratoire et décédé le même jour. A Alger, on déplore le décès d'un enfant de sexe féminin, âgé de deux ans. Toujours au centre du pays, une femme âgée de 19 ans, résidant à Alger, hospitalisée pour détresse respiratoire aiguë est décédée. Cette patiente était traitée pour diabète, et un homme âgé de 38 ans , résidant dans la commune de Boussaâda, hospitalisé pour oedème aigu du poumon est mort le même jour. Un autre décès a été confirmé à Saida. Il concerne une fillette âgée de trois ans, hospitalisée pour détresse respiratoire aiguë. Enfin, un cas mortel a été enregistré à Laghouat. Il s'agit d'une jeune femme de 25 ans, hospitalisée pour détresse respiratoire aiguë. Le plus alarmant, c'est qu'on estime au moins 8000 cas probables dont 553 confirmés à ce jour. Cette information a été confirmée par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Said Barkat en marge de la séance des questions orales à l'APN. M. Barkat a déclaré à la presse que " le virus H1N1 a touché quelque 8000 personnes en Algérie qui n'ont pas nécessité une hospitalisation, précisant que les chiffres avancés par le ministère ne concernent que les cas d'hospitalisation ". Les estimations relatives au nombre cumulé de cas probables, qui servent d'indicateurs pour l'adaptation de stratégie de prise en charge et de lutte contre l'épidémie, sont en cours de confrontation avec les données épidémiologiques du réseau de surveillance de grippe qui s'appuie sur les 34 postes sentinelles créés à la date du 13 juillet 2009. Selon le ministère de la Santé, l'augmentation prévisible de la fréquence de nouveaux cas nécessitera de s'appuyer, à l'avenir, sur les données de ce réseau pour préciser l'évolution du taux d'attaque par la grippe A/H1N1 et donc l'incidence réelle de celle-ci.

G.A
Samedi 19 Décembre 2009 - 23:01
Lu 264 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+