REFLEXION

GREVE DES POSTIERS : Retour aux guichets

Le ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi a indiqué, depuis Ain Defla, que la moyenne de 30 000 dossiers sera soumise à la nouvelle nomenclature de la poste, et par là, la nouvelle grille des salaires.



L’appel lancé mercredi par le Syndicat autonome des postiers (Snap) à mettre un terme à la grève des postiers a été suivi par 84 % des grévistes. Le Snap, via un communiqué, a donné les résultats concernant le gel du mouvement de protestation. 16 wilayas n’ont pas participé au débrayage. 25 wilayas ont répondu favorablement à la demande du Snap, tandis que le taux de réponse au niveau de 5 wilayas, en l’occurrence Chlef, Blida, Béjaïa, Tizi Ouzou, Alger, s’est situé entre 4 et 10 %. Concernant la wilaya de Batna, cette dernière demeure toujours en grève. « D’après les résultats qui affichent un taux de réponse de 95 % sur les 31 wilayas qui ont participé au mouvement de protestation, nous déduisons que les postiers ont confiance au Snap et désormais le vieux syndicat de l’UGTA n’est plus crédible.» Cependant, sur le terrain, et au lendemain de l’annonce par le Snap de la reprise du travail, un «sit-in» a été observé au niveau de la Grande Poste. A l’intérieur, seul un service minimum était assuré. Les clients sont désabusés et déçus. Le Snap déclare avoir accordé un délai de « deux mois maximum » à la DG d’Algérie Poste pour répondre favorablement aux revendications des travailleurs, notamment une augmentation de salaire de 30 % avec effet rétroactif à partir de janvier 2008. Ce n’est pas tout. Un membre du syndicat autonome a fait savoir que « le tribunal avait déclaré que cette grève était illégale. Les membres du Snap  respectent  la loi et ne veulent pas avoir de conflit avec la justice, en plus nous pensons aux citoyens, notamment, avec la rentrée sociale et l’Aïd qui approchent… ». S’agissant des bureaux qui sont toujours en grève et n’ont pas répondu favorablement à l’appel du Snap pour geler le mouvement de protestation momentanément, ce dernier a souligné que « des grévistes sont toujours méfiants par rapport à notre syndicat, puisqu’ils gardent en mémoire leur amère expérience avec l’UGTA». Bref, la situation paraît être si confuse que le ministre a encore une fois dû intervenir personnellement. En visite jeudi dans la wilaya d’Aïn Defla, Moussa Benhamadi a appelé les travailleurs grévistes d’Algérie Poste à faire preuve de «raison» et de «sagesse», les invitant à reprendre leurs activités. M. Benhamadi, qui animait un point de presse au terme de sa visite dans la wilaya, a indiqué que les engagements qu’il avait pris en janvier 2013 en direction des travailleurs ont fait l’objet d’une convention collective au sein de laquelle figurent notamment la nomenclature et une nouvelle grille de salaires.

Ismain
Dimanche 25 Août 2013 - 11:50
Lu 209 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+