REFLEXION

GREVE DE L’EDUCATION : Les portes du dialogue restent ouvertes selon les syndicats

La Fédération nationale des travailleurs de l'éducation sous l’égide de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a confirmé jeudi dernier à Alger que "les portes du dialogue avec la tutelle restent ouvertes, tout en reconnaissant que plusieurs revendications socioprofessionnelles ont été réalisées, grâce aux luttes syndicales."



Le Secrétaire général de cette union, a précisé lors d'une conférence de presse en marge d’un séminaire régional de l’union des wilayas du centre que «l'action syndicale ne signifie pas la réalisation des exigences à la fois, mais peu à peu, elle est, ce que nous menons actuellement, d’où  il a été réalisé des revendications liées à la promotion des enseignants, la réduction de la durée de formation qui est passée de  trois ans à un an, ainsi que la prise en charge des enseignants du technique." Comme il a été reconnu que beaucoup d’ efforts ont été déployés par le ministère pour répondre aux demandes du partenaire social, notamment en terme de promotion, de formation, aussi grâce aux efforts déployés à la recherche de solutions pour le dossier épineux du  logement et la santé considérés comme revendications « légitimes » et qui font l’objet de réclamations  depuis les années 90 par l’union nationale des travailleurs de l’éducation. D'autres parts, le Secrétaire Général de l’union, a confirmé que le travail syndical est disponible afin de réaliser le reste des revendications, y compris l'accès au  logement de fonction au niveau national. Il a également demandé pour la circonstance, l'inclusion des années du service national dans le calcul de la prime de l'ancienneté, ainsi que l’accès à des postes appropriés pour une frange d’enseignants qui ne sont pas en mesure d'effectuer des tâches professionnelles,  et leur confier des tâches administratives. Pour ce qui concerne les revendications pédagogiques, Ce même responsable, a rappelé que son syndicat est pour la nécessité de revoir la méthode de l’examen du baccalauréat, en suggérant, l'organisation d’une seconde épreuve pour les candidats ayant obtenu une moyenne de plus de 9 sur 20. Pour les cours privés, le responsable du syndicat a confirmé la nécessité de les «combattre» par «la multiplication des leçons de soutien effectués par les enseignants au niveau des établissements d'enseignements scolaires." En réponse à une question sur le recours à la grève, M. Chabakh a confirmé que ceci se fera dans le cas de "fermeture des portes du dialogue avec le ministère de l'éducation", une initiative qui "est hors de question maintenant", soulignant que le mouvement de grève devrait être "édifié et découlé d'une conviction."

Touffik
Vendredi 31 Janvier 2014 - 18:54
Lu 136 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+