REFLEXION

GREVE DANS LES ECOLES : L’administration minimise les taux, le Cnapest confirme

Pour le cas de la wilaya de Mostaganem, la nouvelle grève que vit le monde de l’éducation pour une durée d’une semaine vient confirmer une chose s’il y a lieu à en tirer des enseignements bien que précoces : les rangs des enseignants sont plus soudés que ceux des fonctionnaires administratifs.



En effet, l’arrêt de travail à la quelle ont appelé les syndicats du secteur de l’éducation à savoir le CNAPEST et L’UNPF, n’a pas été particulièrement suivi dans la wilaya de Mostaganem, si l’on excepte le palier secondaire avec les rangs des PES avec tout de même un degré plus ou moins important. Il y a même lieu de relever que le mot d’ordre de la grève générale a été d’un tintamarre médiatique plus qu’il en a été constaté sur le terrain, surtout du côté des fonctionnaires de l’administration, même si ces derniers contestent les donnes de la direction de l’éducation. En effet, avec le peu de grévistes dans les trois paliers, pour ce qui est des agents de l’administration, une minime adhésion a été relevée, avec seulement 12 grévistes dans les différents collèges de la wilaya. Le même corps administratif s’est encore brillé par un désintérêt total au mot d’ordre dans les deux autres paliers primaire et secondaire, avec zéro gréviste, toujours selon l’officiel.
Pour ce qui est de la grève au sein des rangs d’enseignants du primaire, les mêmes officiels de la direction de l’éducation, avancent le nombre de 200 grévistes sur les 3.518 instituteurs que compte la wilaya. Ce qui donne un pourcentage de 5,69%. Le syndicat UNPEF n’avait pas encore communiqué son chiffre au moment ou l’on mettait sous presse. Or, l’autre palier du collège était plus ou moins à la page cette fois-ci par rapport à la dernière grève de septembre en enregistrant un taux de 388 grévistes sur la totalité 2.607 PEF. Le pourcentage de grève y est ainsi de l’ordre de 14,88% d’après l’académie. Bien sûr, l’incontestable engouement au mot d’ordre de grève fût notamment du côté des PES. Sur les 35 lycées du département, l’ensemble a été touché par l’arrêt de travail notamment dans les régions proches du chef lieu. Ainsi 777 enseignants ont pris part au débrayage sur les 1.335 profs. Un chiffre qui ne correspond pas à celui du syndicat CNAPEST qui parle pour sa part d’un chiffre considérable à la hauteur de 79% de grévistes parmi les PES que compte la wilaya.
Enfin en attendant de voir le degré de suivi durant les jours qui viennent, en attendant la communication des chiffres de l’autre syndicat, l’ensemble des paliers a respécté le mot d’ordre de grève à la hauteur d’une moyenne de 14,08%, côté officiel. Ce qui n’est pas toutefois reflété par les grandes masses d’élèves, de collégiens et de lycéens qui ont été renvoyés en raison justement de la grève. On y reviendra.

B. Abderrahmane
Lundi 9 Novembre 2009 - 00:01
Lu 1429 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+