REFLEXION

GRAVES ACCUSATIONS CONTRE LA MATERNITE ‘’LALA KHEIRA’’ : Une imprudence cause la mort d’une jeune mère de famille

Une autre affaire de faute professionnelle sera jugée, prochainement, par le tribunal de Mostaganem. Il s’agit de non-assistance à personne en danger, qui a eu pour résultat le décès de Madame Berrahou Aouali (née Kouidri) à la maternité ‘’Lala Kheira’’ de Mostaganem.



En effet, selon la plainte déposée auprès du procureur de la République près tribunal de Mostaganem par l’époux de la victime, M. Berrahou Djamel,  les faits de cette affaire remontent au jeudi 13 mars 2014, quand la victime a été emmenée par son mari à la maternité ‘’Lala Kheira’’ de Mostaganem pour un accouchement que le médecin traitant disait normal.  Examinée  à son arrivée par trois sages-femmes, la victime a appris ainsi que son mari qu’elle devrait subir une césarienne. Par la suite, il a été demandé au mari de quitter les lieux et de revenir demain, vendredi 14 mars 2014. Le lendemain, l’époux de la victime se présente à 07h00 du matin à la maternité et monte au troisième étage où devrait y être sa femme. Malheureusement, il ne la trouve pas et demande des renseignements auprès des sages-femmes présentes. Ces dernières l’informent que sa femme a eu des complications post-opératoires et elle a été transférée vers l’hôpital ‘’Che Guevara’’ au centre-ville de Mostaganem.  Cependant,   M. Berrahou Djamel a entendu l’un des travailleurs de la maternité demander aux sages-femmes de lui dire la vérité. Ce n’est qu’après insistance du mari que la dramatique vérité lui a été dévoilée : Les sages-femmes  se sont résignées, enfin,  à informer le malheureux époux de la triste nouvelle ; sa femme est décédée, la veille, suite à une hémorragie interne après son accouchement d’une petite fille. Immédiatement,  M. Berrahou Djamel a voulu voir sa femme, mais il a été empêché en raison de l’absence des responsables concernés. La jeune femme qui était âgée de 39 ans a été enterrée le samedi 15 mars 2014 au cimetière de Sidi Benhaoua à Mostaganem, laissant derrière elle, quatre orphelins dont sa dernière enfant qui ne verra jamais, de son vivant,  le visage de sa mère. L’affaire ne s’arrête pas là, le dimanche 16 mars 2014, le frère de la victime s’est rendu à la maternité ‘’Lala Kheira’’ de Mostaganem pour savoir un peu plus  sur les circonstances du décès de sa sœur. Ce dernier, aurait attendu, presque toute la matinée sans pour autant rencontrer un responsable. Le frère de la victime, M. Kouidri Mohamed, a eu la mauvaise surprise que personne n’ait daigné s’occuper de sa doléance, notamment par les responsables de la maternité qui ne seraient pas ponctuels à leur travail ; un laisser-aller qui a poussé la famille de la victime dont le mari à déposer une plainte auprès de la justice pour non-assistance à personne en danger, ayant conduit au décès d’une jeune mère de famille. 

Said
Mercredi 19 Mars 2014 - 17:44
Lu 2529 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+