REFLEXION

GRACE A L’INITIATIVE ET AU BON GESTE D’UN COMMERÇANT A RELIZANE : L’hôpital psychiatrique de Yellel doté en climatiseurs

Le geste de ce citoyen mérite d‘être signalé. En effet, un simple commerçant à Relizane a pris une louable initiative en dotant le centre psychiatrique de Yellel en un nombre suffisant de climatiseurs aux profits des malades hospitalisés



GRACE A L’INITIATIVE ET AU BON GESTE D’UN COMMERÇANT A RELIZANE : L’hôpital psychiatrique  de Yellel doté en climatiseurs
L'entraide entre proches ou simples citoyens, est un acte de civisme et un geste récompensé par le tout puissant comme nous a exhortés notre prophète Mohamed QSSSL. Peu de gens à Relizane, parmi les mercantiles sont animés de bonnes volontés pour assister ceux qui sont dans le besoin et le désarroi malgré les SOS, lancés par ces derniers à travers les journaux ou le porte à porte. Abdelkader Menna, un simple commerçant à Relizane, enfant de la ville, connu de toute la population comme étant une personne polie, réservée et surtout respectueuse, a pris une louable initiative en dotant le centre psychiatrique de Yellel en un nombre suffisant de climatiseurs aux profits des malades hospitalisés, comme il n’a ménagé aucun effort à alimenter cette frange de malades en vivre et particulièrement en gâteaux. "Ces pauvres malades, sont assimilés à des enfants, ils aiment beaucoup les gâteaux, alors je réponds à leur vœu et le plaisir est partagé", nous dit si Abdelkader Menna qui s'occupe également des gens malades, qui s'adressent à lui en prenant en charge le coté pécuniaire de leurs soins et interventions chirurgicales, comme a été le cas ces derniers temps de deux citoyens atteints de problèmes ophtalmologiques nécessitant des opérations. Plusieurs médecins privés lui témoignent sa noblesse et sa générosité envers les patients pauvres, il est arrivé même d’accompagné un citoyen nécessiteux en l'emmenant en Espagne, pour une opération. Les actes de bravoure de ce citoyen, commerçant, qui n'aspire rien des institutions de l'Etat, car il n'exerce aucune activité qui nécessite des interventions ou autres. Il ne se limite pas à ce stade seulement et comme ont tenu à nous le préciser les citoyens que nous avons interrogés : "si Abdelkader, ne peut pas s'abstenir de prêter assistance à autrui, car il est très sensible aux malheur des autres". En revanche, il est à constater à Relizane qu'il existe d’autres citoyens comme Abdelkader Menna et qui œuvrent, pour le bienfait des autres et sans le crier sur les toits, comme il existe des mercantiles et des gens aisés qui tirent énormément profit des institutions de l'Etat et de ses démembrements et ne répondent qu'aux appels là où il ya un intérêt, selon des calculs bien faits et avec beaucoup de tape à l'œil, mais attendent toujours la contrepartie d'une manière ou d’une autre. Ces actions de bienfaisance, qui s'ajoutent à l'effort consenti par l'Etat, représentée par la wilaya et la DAS comme a été le cas pour le mois de ramadhan, où plus de soixante milles familles ont été prises en charge. Un geste, qui a été bien apprécié par toute la population relizanaise. Nous espérons que ce genre d'attitude, encouragera d'autres à se manifester positivement, à l'égard de leurs concitoyens qui se trouvent dans le besoin. Bravo, donc à ce modeste commerçant qui est Si Abdelkader Menaa.

Abed Zeggai
Dimanche 11 Septembre 2011 - 10:25
Lu 699 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+