REFLEXION

GHARDAÏA : Plusieurs maisons et magasins incendiés pour semer le désordre



Des escarmouches ont éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, entre des habitants de Ghardaïa à ‘’Hai Messaoud’’ et ‘’Malika’’ au centre-ville de Ghardaïa, puis se sont déplacées en moins d’une demi- heure vers la région du sud, pour toucher les cités de ‘’Theniet el Mekhzen’’ et  ‘’Beni Izguen’’, et elles ont continué jusqu’à une heure tardive du soir de la journée de mercredi, pour reprendre encore et avec plus violences dans la matinée de jeudi à la cité de ‘’Hadj Messaoud’’, où des individus cagoulés ont percé le mur du cimetière de ‘’Ami Saaid’’ pour qu’ils puissent passer de l’autre coté, avant que des unités de la gendarmerie nationale et de la police n’interviennent en utilisant des gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes des deux camps selon des sources concordantes.   Les échauffourées, auraient engendré selon un premier bilan des services de sécurité, 15 blessés parmi les forces de sécurité dont la gravité des blessures varie, en plus d’actes de vandalismes et de destructions de biens d’autrui. Il a été enregistré l’incendie de plusieurs magasins et de trois maisons à ‘’El Hadj Messaoud’’, et d’un café à la place verte au carrefour ‘’Noura’’, ainsi que  des dégâts importants à une station de maintenance appartenant à la société ‘’Peugeot’’ selon la même source. Il a été précisé que le premier responsable de la wilaya aurait tenu une réunion urgente avec les responsables chargés de la sécurité pour renouveler son appel à prendre les choses en main sur tous les cotés, alors que des renforts ont été dépêchés vers les régions des évènements  ajoute la même source. Les échauffourées se sont déclarées suite à des altercations verbales entre jeunes antagonistes, pour se transformer ensuite en violence physique, avant de se propager rapidement vers les rues de Didouche Mourad, premier novembre, et 5 juillet au centre-ville, ce qui a nécessité l’utilisation du gaz lacrymogène par les services de sécurité pour séparer les belligérants précise la même source.                    

Touffik
Vendredi 14 Mars 2014 - 17:32
Lu 346 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+