REFLEXION

GESTION DES PANNEAUX PUBLICITAIRES A ORAN : L’APC met un terme à l’anarchie



Pour renflouer les caisses ,la commune opte pour un nouveau cahier de charges  . Dans le cadre des dispositions prises par la commune d'Oran pour renflouer ses caisses, et pour une meilleure exploitation de ses biens productifs, les services de l'APC ont décidé de mettre un terme à l'anarchie qui régissait la gestion des panneaux publicitaires. Selon des sources de la division de la réglementation générale, un nouveau cahier de charges régissant cette activité a été élaboré.  Des critères sont exigés. A ce titre, nos sources indiquent qu'il a été décidé de découper les sites d'implantation des panneaux en zones, en précisant les spécificités de chaque zone et l'impact du site. Dans ce contexte, tous les secteurs urbains ont été instruits pour le recensement de tous les sites d'affichage. Pour le moment, signalent nos sources, une soixantaine de sites ont été recensés et feront l'objet d'un avis d'appel d'offres. L'application des nouvelles dispositions touchera toute sorte d'exploitation d'espace communal à des fins publicitaires, entre autres, les enseignes commerciales et les petites pancartes des professions libérales ainsi que l'affichage mural. Toute exploitation d'espace devrait générer de l'argent pour la commune. Nos interlocuteurs soulignent que la campagne d'assainissement des panneaux publicitaires a permis à la commune de récupérer quelque 100 milliards de centimes. Pour rappel, le non recouvrement des créances des espaces publicitaires a causé un énorme préjudice financier à la commune d'Oran. Auparavant des centaines de plaques et de panneaux publicitaires de différentes formes et dimensions étaient installés illégalement et anarchiquement au niveau des différentes artères, ronds-points et d'autres endroits de la ville. Ignorant les lois régissant le créneau publicitaire, certains opérateurs ne se sont jamais acquittés des taxes et droits relatifs à l'utilisation des biens communaux ou de l'espace public. D'autres installent leurs panneaux dans des endroits qui ne sont pas réservés à cette activité.  
 

MedjadjiH
Mercredi 3 Avril 2013 - 09:08
Lu 552 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+