REFLEXION

GENÈVE : Un algérien poursuit Aboudjerra Soltani devant la justice suisse



GENÈVE : Un algérien poursuit Aboudjerra Soltani devant la justice suisse
L’Algérien, qui accuse un ancien ministre algérien de l'avoir torturé, va porter plainte pour savoir qui a informé son tortionnaire présumé qu'il était recherché par la justice suisse, lui permettant de prendre la fuite, a-t-on appris lundi auprès de l'avocat du plaignant.M. Bouguerra Soltani, actuellement président du Mouvement de la société pour la paix (MSP, islamiste), a échappé le 17 octobre à la justice suisse qui souhaitait l'interroger sur les accusations dont il est l'objet."Mon client va porter plainte pour violation du secret de fonction contre le Département fédéral des Affaires étrangères et contre le Département fédéral de la défense", a annoncé à l'AFP Me François Membrez."Je ne comprends pas comment une telle fuite a pu avoir lieu", s'est indigné l'avocat. Pour Me Membrez, l'information n'a pu sortir que du ministère des Affaires étrangères --consulté par le juge saisi de l'affaire pour savoir si l'ancien ministre bénéficiait d'une immunité-- ou du ministère de la défense, dont un service a fait une note au juge pour "le mettre en garde contre une éventuelle manipulation".Selon l'ONG Track impunity always (Trial), l'homme politique algérien a dirigé et participé à une séance de torture le 1er juillet 2005, alors qu'il était ministre d'Etat.
"Cette séance de torture était dirigée contre Nouar Abdelmalek, qui était alors chef du service du Commissariat politique, et qui avait refusé lui-même de participer à des séances de torture", a assuré le président de Trial, M. Philip Grant Trial avait déposé le 12 octobre une plainte auprès de l'Office des juges d'instruction du canton de Fribourg (centre de la Suisse) après avoir appris que Bouguerra Soltani devait se rendre à Fribourg pour participer à une conférence de la Ligue des musulmans de Suisse le 17 octobre. L'homme ne s'est cependant pas présenté à Fribourg : "je présume qu'il a quitté la Suisse mais je n'en ai aucune certitude", a observé M. Jean-Luc Mooser, le juge d'instruction fribourgeois saisi de l'affaire.

Hocine
Mercredi 28 Octobre 2009 - 00:01
Lu 1652 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+