REFLEXION

GENERALISATION DE LA CARTE CHIFA : La première étape franchie avec 7.000 cartes

L'ensemble des assurés sociaux en possession de la carte CHIFA, pourront se faire délivrer leurs médicaments au niveau de l’ensemble des officines conventionnées avec l’agence CNAS de la wilaya d’Oran.



GENERALISATION DE LA CARTE CHIFA : La première  étape franchie avec 7.000 cartes
C’est ce qu'a déclaré, le Directeur général de la Caisse nationale d’assurance sociale d’Oran, M. Zerrouki, lors d’un point de presse au siège de l’agence même. Il a affirmé que cette nouvelle mesure sera appliquée à compter du 1er août prochain. Cette mesure est la seconde étape du programme concernant la généralisation de cette carte. «Cet élargissement concernera les ordonnances ne dépassant pas les 2.000 dinars et à deux ordonnances par trimestre, pour un même bénéficiaire. En cas de montant supérieur à la somme indiquée avec une troisième ordonnance dans le même trimestre pour le même bénéficiaire, l’assuré utilisera l’ancien système de remboursement qui consiste à payer d’avance les frais du médicament et se faire rembourser par la voie postale», a indiqué le premier responsable de la CNAS : «Ces nouveaux assurés, s’ajouteront aux catégories des retraités et des malades chroniques déjà bénéficiaires ». Notre interlocuteur, a rappelé que dans le cadre du programme des réformes et de modernisation de la sécurité sociale, la CNAS a lancé plusieurs actions visant l’amélioration de la qualité des prestations de service et la préservation des équilibres financiers des organismes de la sécurité sociale. Cet effort selon notre orateur consiste, essentiellement, à élargir le système du tiers payant pour faciliter la proximité avec l’assuré social et maîtriser la dépense en médicaments. A cet effet, la mise en application du programme d’utilisation de la carte CHIFA au niveau de l’agence d’Oran, a été organisée en plusieurs étapes et au niveau des vingt (20) centres de paiement avec les évaluations suivantes, arrêtées au 20 juillet 2011 : 410.475 assurés sociaux sont concernés. Parmi ces chiffres, 305.663 sont actifs et catégories particulières et 104.812 retraités, dont 67.119 malades chroniques. Notre interlocuteur a précisé que le lancement de l’opération a été effectué le 1er janvier 2008 à Oran. Sur le nombre d’assurés évoqué, 341.797 dossiers ont été formalisés, soit un taux d’avancement estimé à 83,26%. Exactement 338.142 cartes ont été éditées dont 327.500 ont été distribuées. Cependant, 7.000 assurés n’ont pas récupéré, à ce jour, leurs cartes et ce, malgré plusieurs invitations.
Il s’agit notamment d’assurés actifs qui ne se sentent pas encore concernés par l’utilisation de cette carte, conclura le DG.
400 dinars en cas de perte
L’établissement de la carte coûtera à l’Etat deux (2) euros, que le détenteur doit payer en cas de perte. Il devra débourser, en cas de perte de la carte CHIFA, une somme de 400 dinars. Une mesure prise uniquement pour pousser le bénéficiaire à prendre toutes les précautions nécessaires dans le but de préserver sa carte. «Il ne s’agit pas d’une amende mais plutôt d’une caution, un prix symbolique forfaitaire pour inciter l’assuré à prendre soin de sa carte seulement», nous a confié le Directeur général de la CNAS. Toutefois, le détenteur de la carte devrait la valider une fois par an, en se rapprochant du centre le plus proche de son domicile et ce, durant un délai qui ne dépassera pas quelques minutes.
Conventions avec des généralistes, spécialistes et laboratoires . La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) a réussi, ces derniers jours, à signer des conventions avec des cliniques privées, notamment celles spécialisées dans les domaines de cardiologie et de l’hémodialyse. Actuellement, elle vient de passer et lancer une autre convention avec les médecins généralistes et spécialistes. Elle est parvenue à signer des contrats avec onze (11) médecins spécialistes et soixante dix-neuf (79) généralistes, à ce jour. Toutefois, la Direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya, fait état de 377 médecins spécialistes et 478 généralistes. Pour mémoire, les conventions signées avec les pharmacies ont atteint les 595 contrats. Par ailleurs, la CNAS se prépare à signer des conventions avec des laboratoires, d’ici la fin de l’année.

Medjadji H
Mardi 2 Août 2011 - 11:23
Lu 662 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+