REFLEXION

GDYEL (ORAN) : Une femme transforme son logement en un lieu de charlatanisme !



Le tribunal correctionnel d’Oran a traité avant-hier, une affaire d’escroquerie et de pratique de sorcellerie dans laquelle est impliquée la dénommée S.A, âgée de 37 ans qui a été surprise en flagrant délit à l'intérieur de son logement de fonction dans une polyclinique à Gdyel (wilaya d’Oran), en train de  «pratiquer  des rituels de sorcellerie et de voyance sur plus d'une douzaine de femmes », parmi elles des épouses de hauts responsables. La genèse de cette affaire, remonte au début du mois en cours, lorsque les services de la sûreté de daïra de Gdyel avaient reçu une information au sujet d’une jeune femme et son époux qui ont transformé leur logement de fonction en un lieu de pratiques d’actes de sorcellerie et de  voyance, des investigations ont été mises en branle, et sur ordre du procureur de la République, son logement a été perquisitionné. Deux sœurs parmi les clientes, ont déclaré qu’elles avaient l’habitude de se rendre chez la mise en cause, après qu’elle leur ait fait croire qu’elles sont ensorcelées, pour leur préparer un talisman en échange de 3000  à 5000 dinars. Au cours de son procès avant-hier,  l'accusée a déclaré avoir un ‘’don et une capacité extraordinaire acquise depuis l'enfance pour le traitement des personnes souffrantes de maladies organiques, telles que les maux de tête,  et l'abdomen ainsi que par la magie’’. Le Procureur de la République après son réquisitoire, a requis deux ans de prison ferme à l’encontre de l’inculpée et son époux, alors que le tribunal après délibération a acquitté de la charge l’époux et condamné à une amende 10 000 dinars, l’épouse pour pratique de  sorcellerie.     

Touffik
Mercredi 17 Décembre 2014 - 17:49
Lu 737 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+