REFLEXION

GDYEL (ORAN) : Les habitants de Kristel se plaignent de nombreux problèmes



Les habitants de la région de Kristel, relevant administrativement de la commune de Gdyel, à Oran, se plaignent de nombreux problèmes, principalement le manque d'éclairage public, où les habitants ont révélé par l’intermédiaire de leurs représentants qu'ils vivent une vie de misère à cause d’un grand nombre de lacunes qui ont transformé la vie d’une population d'environ 8 mille personnes en un enfer insupportable à tous les niveaux et dans  tous les secteurs, notamment la santé, l'éducation, les routes et le manque d'infrastructures nécessaires, sans parler des problèmes des pêcheurs dans la région, qui gardent un grand espoir pour le règlement de leur statut, qu'ils ont décrit de dilemme. Les habitants mécontents ont vivement critiqué le manque d'intérêt des autorités à leur région, qu'ils ont décrit d’être  frappée par l’isolement, surtout pendant la période d'hiver, où les habitants ont souligné la nécessité d’installation d’un centre de Sûreté pour établir la sécurité dans la région, comme ils ont également exprimé leur insatisfaction et leur mécontentement extrêmes, qu'ils ont décrit de catastrophe à cause des différentes opérations d’explosions des carrières sur les hauteurs des montagnes « Noires » à Gdyel,  près d'eux, et qui ont provoqué des fissurations à leurs maisons et des maladies respiratoires incurables qu’ils ont contractés avec leurs enfants, telles que des allergies et de l'asthme à cause des taux d'humidité très élevés du fait que leur région se trouve près de la mer. Les habitants ont exprimé des craintes d’effondrement de leurs habitations sous leur tête à cause des  explosions quotidiennes qui se produisent sur les hauteurs du village, où les maisons et les nouvelles villas n’ont pas été épargnées à leur tour par les fissures, au moment où les glissements de terrain sont devenus une vraie  préoccupation pour les habitants, qui exigent encore une fois,  des autorités concernées, le retrait de ces carrières, au nombre de cinq (5) qui se trouvent  au sommet de la montagne surplombant le village.

Touffik
Dimanche 5 Juillet 2015 - 17:47
Lu 343 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+