REFLEXION

GAZA, LE MONDE IMPUISSANT !

Deux semaines après le début de l’offensive israélienne sur la bande de Gaza, les combats se sont encore intensifiés ces dernières heures et le bilan s’alourdit, le nombre de morts dépasse 530 et 4000 blessés du côté palestinien. Au 15ème jour, l’offensive Israélienne ne semble pas s’approcher de la fin. Les raids israéliens se sont multipliés ces dernières heures sur la bande de Gaza et le nombre de victimes n’a pas cessé d’augmenter de jour en jour.



Plus de 530 morts et 4000 blessés à Gaza en 15 jours
plus de 530 Palestiniens ont été tués et plus de 4.000 blessés ont été blessés en 15 jours d'offensive israélienne sur la bande de Gaza. Plus de 20 Palestiniens ont été tués lundi dans différentes frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne et 45 cadavres ont été extirpés des décombres, notamment dans la banlieue de de Chajaya, à l'est de la ville de Gaza, que l'armée israélienne a pilonné dimanche faisant au moins 73 morts. Cinq personnes sont mortes lundi après-midi dans une frappe qui a touché l'hôpital des Martyrs d'Al-Aqsa à Deir el-Balah, au centre de l'enclave palestinienne. Quatre autres Palestiniens ont été tués dans des frappes sur le sud de la bande de Gaza, et un Palestinien dans un raid au nord, près de la ville de Beit Hanoun.

Bombardement d'un hôpital à Gaza, au moins cinq morts
Ce lundi, un hôpital du centre de la bande de Gaza a été touché par une frappe israélienne, faisant cinq morts selon les secours palestiniens, et blessant plusieurs personnes.  Tôt dans la journée  du lundi, au moins 9 Palestiniens, dont quatre enfants, ont été tués lors d’un raid aérien israélien à Rafah dans le sud de la bande de Gaza. Les victimes appartenaient toutes à la même famille qui résidait dans la maison visée par l’attaque. Les corps de 16 Palestiniens tués lors d’un raid aérien israélien ont également été retrouvés lundi dans les décombres d’une maison près de Khan Younès, toujours dans le sud de la bande de Gaza.

Israël accusé d'utiliser des bombes au phosphore
Selon les représentants des autorités sanitaires de Gaza, Israël utiliserait des bombes au phosphore. Cette information, diffusée sur Al Jazeera, n'a pas été confirmée. Les bombes au phosphore sont des armes chimiques dont les dommages à long terme sur la santé peuvent être très graves. Israël accusé par le monde entier  de «Crime contre l’humanité» .Cent trente-six Palestiniens sont morts dans le pilonnage par l'armée israélienne d'une banlieue de Gaza dimanche, journée la plus sanglante du conflit, où 18 soldats israéliens ont été tués et, selon le Hamas, un autre kidnappé. Le bilan s’élève désormais à plus de 500 morts la majorité des civiles et des enfants. Dans une allocution télévisée, le Président palestinien Mahmoud Abbas, qui s’est entretenu à Doha avec Ban Ki-moon, a qualifié le bombardement de Chajaïya de «crime contre l’humanité» dont les auteurs doivent être «poursuivis et punis». Les raids contre Chajaiya sont les plus meurtriers depuis la guerre de 2008-2009 dans l’enclave palestinienne.

Premières victimes algériennes à Gaza
Selon la télévision privée algérienne, Ennahar TV qui rapporta hier lundi l’information citant des sources palestiniennes, les deux victimes dont Abdellah est âgé à peine de 3 ans et sa maman ont été atteintes lors des bombardements lancés sur Rafah au Sud de la bande de Gaza. Deux membres d’une famille algérienne établie dans la bande de Gaza ont été tués, dimanche, au cours des frappes aériennes israélienne. Il s’agit de deux personnes répondant au nom de Nadjah Saadedine Derradji et Abdellah Youcef Derradji. D’autres membres de cette famille algérienne ont été blessés au cours de ces frappes, toujours selon la même source. Pour rappel, 15 familles algériennes avaient été évacuées, mercredi dernier, de Gaza vers le Caire (Égypte), à travers le passage de Rafah. Ces familles avaient été dirigées vers l’Ambassade d’Algérie avant leur rapatriement en Algérie.

Washington confirme la mort de deux citoyens américains à Gaza
Deux citoyens américains ont été tués à Gaza, théâtre d'une agression sanglante israélienne qui a tué près de 500 Palestiniens depuis le 8 juillet, a annoncé le département d'Etat américain. "Nous pouvons confirmer la mort des citoyens américains Max Steinberg et Sean Carmeli à Gaza", a indiqué la porte-parole du département d'État Jen Psaki dans un bref communiqué dimanche soir, précisant n'avoir "plus rien à ajouter pour le moment" par respect pour leurs proches. Selon le Los Angeles Times, les deux hommes étaient membres de l'armée israélienne. Carmeli, 21 ans, a grandi au Texas, tandis que Steinberg, 24 ans, était originaire du sud de la Californie (États-Unis). Selon le journal, Steinberg avait rejoint l'armée israélienne à la fin 2012. L'armée d'occupation israélienne a confirmé dimanche la mort de 13 de ses soldats à Gaza, dans une opération de résistance palestinienne à l'agression sanglante israélienne qui a tué près de 500 Palestiniens à Gaza depuis plus d'une dizaine de jours.  Le président américain Barack Obama a appelé à un "cessez-le feu immédiat" entre Israël et le groupe de résistance palestinien Hamas à Gaza, dimanche, la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet des attaques israéliennes contre la population de Gaza sans défense.

Israël arrête 11 députés palestiniens en Cisjordanie
Les forces israéliennes ont arrêté hier à l’aube 11 députés du Conseil législatif palestinien dans différents gouvernorats de la Cisjordanie, appartenant au bloc « Changement et Réforme ». Les détenus sont : l’ancien ministre des Finances, Dr. Omar Abdel-Razek de Salfit, les députés Daoud Abou Sir et Riadh Al-Omleh de Naplouse, les députés Khaled Saïd et Ibrahim Al-Dahbur de Jénine, les députés Riad Raddad et Fathi Al-Qara’awi de Tul¬karem, le député Fadel Hamdan, de Ramallah, les députés Mohammad Abu Géhicheh, Mohammad Al- Tall et Nayef Rajoub d’Hébron. De même l’occupation a arrêté le conférencier et écrivain à l’Université Al-Najah le professeur Abdul Sattar Qasem, de la ville de Naplouse. Ce qui porte le nombre de députés détenus dans prisons israéliennes à 35 députés plus 3 anciens ministres, dont 11 ont été arrêtés dans la récente vague d’arrestations qui a commencé depuis le 12/06/2014.

L’échec des occidentaux
Face à l’intransigeance de Benyamin Netanyahu, Laurent Fabius, chef de la diplomatie française n’a pas réussi à être convaincant concernant la nécessité d’un cessez-le-feu et a du rentrer à Paris sans avoir obtenu une seule garantie. Du côté des États-Unis qui condamnent depuis le début de l’offensive la mort de civils, le ton est resté relativement calme jusqu’à ce que John Kerry décide finalement de se rendre en Égypte pour des discussions entre israéliens et palestiniens. L’Europe quant à elle n’a pas réussi à se mettre au diapason, d’autant plus qu’elle est occupée avec l’Ukraine où la situation s’envenime après l’explosion d’un avion de ligne il y a quelques jours. L’Égypte qui condamne depuis longtemps les agissements du Hamas a continué à critiquer les méthodes du mouvement palestinien et s’impose désormais comme intermédiaire en cas de discussions en vue d’un éventuel arrêt des hostilités. Du côté israélien, le Premier Ministre a multiplié les déclarations contradictoires ces dernières heures. Après avoir affirmé qu’il n’avait absolument pas l’intention d’évacuer Gaza tant que le Hamas ne serait pas mis hors service, il a affirmé ne pas souhaiter rester trop longtemps dans la zone. Il est probable que la mort de plusieurs soldats de Tsahal l’a contraint à modérer ses propos. L’opinion publique risque en effet de très vite se retourner si les pertes sont trop importantes dans cette guerre dont les enjeux restent pour beaucoup loin d’être si simples.

Riad
Mardi 22 Juillet 2014 - 10:52
Lu 249 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+