REFLEXION

GARE ROUTIERE : Insécurité et anarchie à Mostaganem



GARE ROUTIERE : Insécurité et anarchie à Mostaganem
La gare routière située à Mostaganem vit actuellement au rythme d’une recrudescence inimaginable en matière d’insécurité et d’anarchie et ce à tous les niveaux des dessertes. Les citoyens ne cessent de se plaindre des agissements de bandes de jeunes délinquants qui ont investit les lieux. Plusieurs incidents ont été enregistrés sans que les services de sécurité n’interviennent. La situation au niveau de cette structure tend à devenir invivable par les actes, de vandalisme perpétrés par des jeunes désœuvrés. En l’absence des services de sécurité qui devraient êtres présents pour prévenir des agressions et des vols, l’usager se sent démuni et parfois doit faire face aux multiples provocations. Cette situation d’insécurité qui règne depuis plusieurs années a pris forme après que la gare routière a été privatisée. Selon les préposés à l’agence, la situation n’a fait qu’empirer du fait que celui qui s’est approprié de cette station n’a fait aucun effort pour améliorer ni les conditions d’accueil, ni le plan sécuritaire, voire le laisser aller et la désorganisation qui règnent depuis . Le citoyen, se voit pris au piège par cette anarchie et ne peut que subir les retombées, d’une gestion des plus catastrophiques. Sur un autre volet il a été constaté par l’usager, un manque d’hygiène flagrant pour ce qui est des repas servis et autres services proposés aux clients. Par ailleurs, aucune norme n’est respectée quant à la restauration pour les voyageurs qui seraient tentés de prendre un repas. Une salle d’attente sans aucune commodité d’accueil, des toilettes insalubres dans un état d’abondant, d’où les odeurs nauséabondes qui envahissent l’atmosphère. Dans ce contexte à voir l’état des lieux, il semblerait que cette gare est complètement oubliée du moment qu’il n’y a aucun contrôle pour ce qui de l’hygiène. Quant à la sécurité des biens et des personnes, il est à signaler le manque d’intérêt de la part des autorités concernées. En effet les usages qui doivent se rendre à la gare routière pour prendre un bus vers une quelconque destination, sont appelés parfois à être pris à partie par des jeunes délinquants et ne trouvent aucun agent de l’ordre public pour intervenir dans le cas d’une agression. Les usagers lancent un appel aux pouvoirs public pour qu’il soit mis fin à cette situation qui tend à s’éterniser.

N.Khadidja
Samedi 27 Février 2010 - 10:26
Lu 1488 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+