REFLEXION

Frenda- Tiaret : par pendaison en l’espace de 96 jours



Le nommé A.B., âgé de 40 ans, père de 3 enfants, résidant à Frenda a été retrouvé le corps sans vie pendu à un arbre, au lieu dit « Ghabet Zaouil », à la sortie Est, tout près du cimetière des Chouhada, en allant à la commune de Sidi-Bakhti, après disparition qui n’a durée que 17h en notant que ses proches ont déposé un avis de recherche au niveau de la sûreté de daïra de Frenda. Pendaison ou crime, la police scientifique, relevant du groupement de la gendarmerie nationale de Tiaret s’est déplacée sur les lieux… Une enquête est en cours. C’est le 6ème cas de suicide comme confirmé par le médecin légiste, car la victime souffrait de problèmes d’ordre socio-psychologiques, malgré que son père mène une vie très aisée. Pour rappel, c’est le 6ème cas de suicide par pendaison en l’espace de 96 jours, dont un enfant de 10 ans à Ain El Hadid, qui s’est donné la mort le jour du vote. Ce phénomène n’a suscité aucun débat au sein de la société et des instances concernées, et c’est le diktat de l’indifférence qui oriente les méditations. Un signal de dérapage de la société à méditer.        

Abdelkader Berrebiha
Vendredi 7 Septembre 2012 - 23:00
Lu 287 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+