REFLEXION

Flux automobile diminué sur la route de la corniche oranaise

Pour des travaux d’aménagement entrepris par une entreprise réalisatrice des travaux d’assainissement et d’élargissement de la route relevant du tronçon de Mers El Kebir via Ain El Turck, la route de Mers El Kebir est déjà encombrée tous les jours de la semaine.



On n’est encore qu’à la première semaine du mois d’avril, c'est-à-dire encore très loin du rush des vacanciers amoureux de la mer et des plages. Si on emprunte cette  route qui mène vers la corniche oranaise notamment  les plages d’Ain El Turck, Cap Falcon ou Bousfer  plage, il vous faudra une bonne demi-heure pour atteindre  Ain El Turck sur la RN, qui n’est pourtant qu’à quelques centaines de mètres du rond point du dauphin à Trouville. En venant d’Ain El Turck, s’emporte, d’emblée, Abdelkader, commerçant de son état, qui a l’habitude d’emprunter cet itinéraire pour rejoindre son magasin situé à proximité de la RN, on se coince, durant un bon moment, au croisement entre la route qui sort de la cité militaire  et le boulevard de la ville d’Ain El Turck  heureusement qu’il y a, sur les lieux, des policiers pour faire passer les voitures qui se suivent pare-choc contre pare-choc. Après le croisement de la cité militaire de Claire fontaine,  il faut encore s’armer de beaucoup de patience pour traverser le carrefour de la ville de Mers El Kebir  où des travaux d’aménagement et d’assainissement sont en cours  de réalisation. Là, il faut avancer très lentement jusqu’à la sortie du rond-point et si on ne ferme pas les carreaux, les cheveux seront blanchis par la poussière. Les autorités concernées, conscientes de ce problème qu’endurent les citoyens, promettent, à chaque fois qu’elles sont sollicitées, pour intervenir afin d’y remédier, de faire le nécessaire pour désengorger, un tant soit peu, le carrefour de Mers El Kebir, avant l’arrivée des vacanciers, mais en vain. Des travaux de revêtement de route doivent être faits sur les quelques 700 à 600 mètres qui séparent la cité de la RN, à la hauteur du quartier Rose ville, sur la route qui monte depuis la base navale de Mers El Kebir qui rejoint la RN à la hauteur de la cité Sardina, et sur celle qui monte vers le quartier de Ain Khedidja, pour permettre aux automobilistes de rejoindre la mer par différents chemins. Et le carrefour de Mers El Kebir sera grandement allégé, affirme  un citoyen.

Medjadji. H
Mercredi 9 Avril 2014 - 19:24
Lu 255 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+