REFLEXION

Fiers d'être Algériens



Je me rappelle cette excellente réplique de Philippe Séguin , ancien président de la cour des comptes de la république française, décédé tout récemment, lorsque un journaliste lui posa la question sur le débat sur l'identité nationale, il répondit par cette jolie phrase : " Il suffit de repasser les images du match de la finale de la coupe du monde de 1998 pour comprendre ce que c'est que l'identité nationale". Une réplique à la hauteur de vue de l'homme qui restait attaché à cette France qui l'a adopté comme pupille de la nation, sans pour autant renier à ses origines tunisiennes. Une véritable leçon d'éducation et de culture à Nicolas Sarkozy et à Eric Besson. Ce dernier se comportant comme un disciple qui n'est là que pour obéir aux ordres, tel un moine se pliant aux désirs de son maître, vient encore une fois d'innover en proposant d'instaurer une charte sur l'identité nationale qui sera soumise à chaque français atteignant l'âge de 18 ans pour la signer et respecter en toutes circonstances les dispositions qu'elle est appelée à contenir, et soumettre ainsi tous les français à une sorte d'obéissance civile dans une immense prison à ciel ouvert. Eric Besson ne manquera pas certainement de mentionner dans ce document qui est en préparation dans les coulisses, que quiconque violera la charte sera passible d'un emprisonnement ou déchu de sa nationalité française, si ce n'était pas l'objectif principal, qui sait ? Les arabes musulmans, notamment les algériens depuis longtemps dans le collimateur de l'extrême droite, voilà que le transfuge socialiste, lui offre un cadeau sur un plateau d'argent dans le but de récolter en retour les voix du front national lors des élections régionales du 14 mars, c'est l'objectif à court terme. Par ailleurs, les dérapages verbaux se suivent et se ressemblent, le dernier en date vient du maire de Marseille, qui a évoqué le "déferlement" des algériens sur la Cannebière lors des matchs de football. Nous le citons :" Nous nous réjouissons que les musulmans soient heureux du match, sauf que quand après, ils déferlent à 15 000 ou à 20 000 sur la Cannebière, il n'y a que le drapeau Algérien et il n'y a pas de drapeau français, cela ne nous plaît pas". Pourquoi le pouvoir Français à peur, à telle enseigne qu'il veut en découdre avec la communauté algérienne et tenter de mettre un terme à ce nationalisme encore vivace chez les jeunes et moins jeunes algériens, lorsqu'il s'agit de l'équipe nationale. Les algériens font-ils si peur? Et pourquoi ? Pourtant, ils ne bénéficient d'aucun privilège à l'image des marocains qui sont chouchoutés et dorlotés par les uns et par les autres. L'Algérien est de nature fait ainsi, quand il s'agit du Bled, c'est sacré et l'équipe nationale en fait partie justement, et une fête reste une fête, il n' y a vraiment pas de quoi s'alarmer.

Amara Mohamed
Mercredi 20 Janvier 2010 - 10:39
Lu 466 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+