REFLEXION

Faute d’ouvrir la frontière, on a ouvert la cage



Faute d’ouvrir la frontière, on a ouvert la cage
A défaut d'ouvrir ses frontières terrestres avec le Maroc, l'Algérie a ouvert sa zone de but, par le biais de l’équipe nationale. Politiquement parlant, il n’est pas possible d’accéder à la demande de nos voisins marocains en ce qui concerne l’ouverture des frontières, mais pour ne pas toucher à leur sensibilité, on leur a ouvert la cage des buts par quatre fois, ils auraient pu inscrire cinq, six ou même dix buts, rien ne devait les arrêter, puisqu’ils tout leur était permis. Ils déambulaient sur le terrain comme si les frontières leur étaient ouvertes de long en large. On a même eu droit à des supporters venus d’Oujda investir le terrain, perturbant ainsi pour quelques minutes le déroulement de la rencontre.

Réflexion
Lundi 6 Juin 2011 - 09:23
Lu 355 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+