REFLEXION

FRANCE : La femme d’un harki candidate pour le FN



Le Front national, un parti souvent,  raciste,  anti-arabe et plus particulièrement anti-algérien, a une nouvelle recrue. Elle s’appelle Céline Maillard. Elle a 50 ans et épouse d’un  harki, originaire d’Algérie et devra  se présenter aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains avec Paul Dumont dans le canton d’Amiens 3. Rien d’extraordinaire au premier regard. Sauf que Céline Maillard a un parcours particulier. Céline Maillard, ex-élue PS et épouse d’un  harki, originaire d’Algérie, mère de cinq enfants en instance de divorce, se présente aux élections départementales à Amiens pour le parti frontiste. Pourtant, en 2009, aux mêmes élections, elle était sur la liste socialiste. A Amiens Nord,  dans le quartier de Céline Maillard, depuis plus de vingt ans, des «connaissances» ont une autre version du coup de foudre entre Céline Maillard et Marine Le Pen : «Elle a toujours été un peu fragile,  en instance de divorce, avec cinq enfants,  un peu perdue, le FN l’a enrôlée pour la mettre sous les spots ». Céline Maillard se défend : «Ce sont des mensonges. Je suis mariée depuis vingt-huit ans et mon mari est très fier de moi. Il est harki, originaire d’Algérie, mais Français avant tout.» Autre nouveauté chez Céline Maillard, son nom : la nouvelle recrue FN a laissé son nom maternel, Bouziani, à la maison pour mettre en avant son nom de jeune fille. Un soulagement pour la famille Bouziani qui ne voulait pas que son nom soit associé au Front national.                 

Salim
Mercredi 25 Février 2015 - 19:38
Lu 1656 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+