REFLEXION

FORUM DES JOURNALISTES A MOSTAGANEM : Travaux public, pêche et ressources halieutiques au menu

La wilaya de Mostaganem a abrité ce jeudi, le 3ème Forum de la presse qui a mis en présence les responsables des secteurs des travaux publics, de la pêche et des ressources halieutiques. Cette rencontre avec la presse, encore une fois, avait pour but d’’informer le public sur les réalisations, les états d’avancement des projets et les perspectives d’avenir touchant ces deux secteurs.



FORUM DES JOURNALISTES A MOSTAGANEM : Travaux public, pêche et ressources halieutiques au menu
Intervenant en premier, le directeur des travaux publics, mettra en lumière les efforts accomplis dans son secteur. Il dira à ce propos : « le secteur des travaux publics s’est fixé depuis 1999 pour but l’amélioration du réseau routier, afin d’assurer la sécurité des usagers de la route, de façon à l’adapter au développement de la région et de la wilaya. Dans ce contexte, la stratégie entreprise par la DTP a été d’entretenir en permanence le réseau routier en parallèle à l’évolution de la fréquentation des grands axes routiers tels que : la RN 11,  RN 23,  RN 90 A,  RN 90  et la CW 07. Nous avons aussi , poursuivra-t-il, comme vous le savez,  ces dernières années la DTP, a procédé à la réhabilitation au reste du réseau routier , à savoir : «  RN, CW, et CC, Tout en continuant à assurer les services pour l’ensemble du réseau routier. Pour ce qui est des perspectives selon le directeur la DTP s’est fixée également comme but de relier le réseau routier au port de Mostaganem à l’auto route Est Ouest avec pour projet une bretelle autoroutière. » Il fera à cette occasion lecture des réalisations par les chiffres, selon lui le réseau routier totalise 2046 km de route tout type confondu  et détaillés comme suit : Routes nationales332 km, Chemins de wilaya 654 km, chemins communaux 1060 km qui incluent les ouvrages d’art au nombre de 73. A ce titre il y a lieu de relever selon le directeur des travaux publics que l’état actuel de base du réseau routier s’inscrit comme suit RN 229 km soit 69%, CW 249 km soit 38%, CC 500 km soit 48%, dans un bon état, quant au reste du réseau routier et qui est en mauvais état  il est départagé comme suit : RN 103 KM soit 31%, CW 405 km soit 62%, CC 560 Km soit 53%. Toujours concernant le réseau routier il fera état des projets réceptionnés et livrés après 2004, à savoir échangeur et  doublement dans la  RN 11,  doublement du boulevard périphérique de la ville, réaménagement du tronçon entre  Sidi Ali et Nekmaria, confortement et ouvrages d’art entre Achasta et Ouled Maâllah, Oued Mellah, Chaâbat Hadria, Oued Ziane et Oued Mzilli. Dans ce même contexte, la wilaya de Mostaganem, dans le cadre du programme complémentaire de soutien à la croissance « PCSC » a bénéficié de l’inscription de 60 opérations d’un montant de 14 672 080 000 Da, pour le développement et l’entretien des infrastructures de base et a permis de réaliser : Routes nationales 199, 44  kms, Chemins de Wilaya 256 km, 357 km de Chemins communaux avec 85 projets touchant les 32 communes, une subdivision territoriale et la réalisation de 6 maisons cantonnières à Mostaganem, El Macta, Sirat, Sour, Ben Abdelmakek Ramdane et Achaâcha. Pour ce qui est du plan quinquennal 2010/2014  un montant de 16 milliards de Da  a été proposé pour le développement, des infrastructures routières « Programme PSD », touchant l’infrastructure maritime, aéroportuaire, Administrative et la  réalisation d’une bretelle autoroutière  qui reliera Mostaganem à l’autoroute Est Ouest, pour un montant de 40 milliards de Da. Concernant les infrastructures portuaires, il a été question des capacités commerciales du port de Mostaganem, dont la jetée principale nécessite des travaux de confortement, après la réalisation des deux  tranches, quant à l’Aérodrome de Mostaganem le directeur des travaux publics a fait savoir qu’il a fait l’étude en 2009, par le CCTP pour sa réhabilitation prévoyant ainsi le réaménagement des pistes, des aires de stationnement y compris les infrastructures secondaires y afférentes et dont les travaux seront lancés  au cours du 1er trimestre 2011. Dans le domaine des infrastructures maritimes, un nouveau port de pêche à la Salamandre devant accueillir une flottille de pêche, allégeant le port commercial en attendant la réalisation du 3ème bassin, dont sa réalisation a atteint un taux d’avancement de 96 % , il y a aussi l’étude d’un troisième projet de réalisation du port de Stidia  à l’effet de plaisance. Pour ce qui est du port de Sidi Lakhdar et dont la gestion a été transférée en 2006 à l’entreprise de gestion des ports de pêche, ce projet a soulevé de nombreuses questions par les représentant de la presse, quant à son ensablement qui pose problème, Le directeur des travaux dans son intervention devait répondre aux journalistes présents qui ont insisté sur les lacunes et sur les incidences constatées, quant à ce projet qui a englouti des montants faramineux pour un résultat en de ça de ce qui a été prévu. Quant au directeur de la pêche et des ressources halieutiques, ce dernier a fait une brève rétrospective concernant son secteur.                             

D. Hamia
Lundi 3 Janvier 2011 - 11:41
Lu 1266 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+