REFLEXION

FORUM DE L’UME : Un millier d'entrepreneurs réunis à Tunis

La force du Maghreb réside dans l’union de ses intérêts économiques même si ceux politiques ne seront pas résolus de sitôt, nous l’avons compris. Ceux qui veillent à nos destinées le savent également et en ont parfaitement conscience, mais peuvent-ils ou veulent-ils au moins y changer quelque chose.



FORUM DE L’UME : Un millier d'entrepreneurs réunis à Tunis
Les défis communs des entreprises maghrébines dans le contexte de la mondialisation, le rôle du secteur bancaire dans l’accompagnement de l’entreprise maghrébine au niveau des investissements et de l’assurance des exportations, les projets fédérateurs obstacles et perspectives et les regroupements économiques ainsi que leurs expériences réussies... sont entre autres les thèmes qui seront traités lors du prochain forum de l’union maghrébine des employeurs qui se tiendra les 10 et 11 mai à Tunis, et pour lequel, on table sur 1000 participants.
Parmi les intervenants qui concourront à enrichir les débats tout au long des deux journées du forum et consacrées à trouver les moyens à mettre en œuvre pour développer un véritable entrepreneuriat maghrébin, Slaheddine Mezzouar, ministre marocain de l’Economie et des Finances, Ridha Hamiani, président des chefs d’entreprise algériens, Mohamed Hédi Baccouche, ancien Premier ministre tunisien, et Mohamed El Kettani, président d’Attijari Wafa Bankt- Il temps pour le marché maghrébin de s’ouvrir sur lui-même et non pas sur d’autres destinations européennes, asiatiques ou américaines ? La réponse la plus évidente est, bien sûr, oui mais quand ? «Nous ne lâcherons pas l’idée d’un Grand Maghreb économique malgré tous les obstacles», assure Hédi Djilani, président de l’UTICA et hôte du Forum, à l’occasion de la conférence de presse organisée au siège du patronat pour la présentation du forum. «D’ailleurs, nous avons invité les ministres du Commerce, de la Coopération internationale et de l’Industrie maghrébins à venir s’exprimer devant les entrepreneurs à propos des difficultés qu’ils rencontrent dans le développement des courants d’affaires entre eux, car c’est de visibilité politique qu’a besoin le secteur privé pour progresser et s’épanouir», précise M.Djilani qui rappelle à l’occasion que parmi les retombées du premier Forum de l’UME à Alger, la signature d’un accord de libre-échange progressif entre la Tunisie et l’Algérie et dont les échanges commerciaux ont évolué de 3 à 7% en une année.
Les accords bilatéraux prévalent à ce jour entre pays maghrébins mais les courants d’affaires n’évoluent pas de manière conséquente. Contrairement aux échanges avec les pays européens basés sur la libre circulation des biens et des capitaux mais pas celle des personnes, le Maghreb, lui, ne voit pas d’inconvénient à autoriser une entière liberté de déplacement des individus mais pas des investissements, des capitaux ou des projets, c’est à n'y rien comprendre ! Et en l’absence de mastodontes maghrébins en face d’autres à l’international, il n’est pas sûr que le Maghreb puisse négocier à égalité avec d’autres puissances de la région méditerranéenne, asiatique ou américaine.
La force du Maghreb réside dans l’union de ses intérêts économiques même si ceux politiques ne seront pas résolus de sitôt, nous l’avons compris. Ceux qui veillent à nos destinées le savent également et en ont parfaitement conscience, mais peuvent-ils ou veulent-ils au moins y changer quelque chose ? La logique suivie par tous les Etats de la planète veut que l’économique guide le politique, une logique qui ne trouve pas écho dans un Maghreb uni par une même histoire et soumis à des enjeux géopolitiques qui échappent à notre logique, nous Maghrébins et dont nous n’arrivons pas à ce jour à saisir les tenants et les aboutissants.

. .
Mercredi 7 Avril 2010 - 10:28
Lu 552 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+