REFLEXION

FORTES INTEMPERIES A MOSTAGANEM : La protection civile intervient 135 fois en 24 heures

La pluie demeure fort bénéfique pour le monde agricole et l’apport considérable en eau apportée aux barrages, malheureusement, elle est également à l’origine de nombreuses évacuations de malades, d’inondations de foyers et aussi à la fermeture de multiples axes routiers, envahis par les eaux pluviales, la boue et le sable.



Lors des dernières vingt quatre heures, caractérisées par de fortes chutes de pluie à travers l’ensemble du territoire de la wilaya, la protection civile a enregistré 135 interventions pour secourir les malades, assister des sinistrés et  tenter de relancer la circulation automobile à travers les routes fermées par les eaux pluviales et le dépôt de  boue. En ce contexte, les pompiers sont intervenus 31 fois pour évacuer des malades vers les unités de soins, les victimes souffraient de maux divers,  dont certains étaient liées à l’excès du froid. Quant à l’état devenu presque impraticable de certaines routes, elles ont nécessité  l’intervention des éléments de la protection civile, pour rétablir la circulation et dégager les voies, envahies par les eaux pluviales, la boue et le sable. A ce titre, le tronçon de la route nationale n° 11, longeant  la ville de Mazagran, a été dégagé des eaux qui le cernaient de partout, les réouvertures des routes et autres chemins , dont la route nationale n° 90 au niveau de la zone industrielle de Mostaganem, le chemin communal liant Sidi Bel Attar à Ain Tédelès, la route menant à Sidi El Medjdoub-plage, le chemin communal menant d’Ouled Saoud à Ouled Maallah. Par ailleurs, les agents de la protection civile ont effectué des opérations de pompage des eaux pluviales au sein de 06 logements, sis au bidonville de la vallée des jardins, relevant de la commune de Sayada, et des opérations similaires en collaboration  avec les agents de l’office national d’assainissement ont été effectuées pour pomper les eaux stagnantes au sein des chemins du douar Krichiche, sis au voisinage du centre équestre de Sayada. Une dernière opération, toujours en cours, ayant nécessité la présence  sur place du directeur de wilaya de la protection civile, du directeur de l’hydraulique, du  chef de la daïra d’Ain Nouissy, du  président de l’A.P.C  d’El Haciane et les éléments de la gendarmerie nationale, a ciblé l’ouverture de la route nationale n° 17, au niveau de son point d’intersection dit » les 07 marabouts »,relevant du territoire de la commune d’El Haciane, suite à la forte élévation du niveau d’eau, provenant des crues d’Oued Tinn, et a permis déjà le sauvetage de deux camions.

L.Ammar
Dimanche 22 Janvier 2017 - 20:05
Lu 644 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+